Énergie – Siemens Gamesa ambitionne de booster l’énergie éolienne au Maroc

0

L’opérateur éolien espagnol Siemens Gamesa, qui détient actuellement plus de 72% des parts de marché de l’énergie éolienne au Maroc, espère atteindre dans un proche avenir une capacité de production d’énergie d’un gigawatt (GW) au Maroc, a déclaré Sonia Adnane, responsable des communications et des affaires publiques de cette compagnie en Afrique.

« Aujourd’hui, nous avons 180 mégawatts en construction à Midelt, dans le cadre de l’accord-cadre de 850 MW en partenariat avec l’Office national de l’électricité (ONEE). Dans ce contexte, nous espérons entamer le reste pour nous aider à atteindre plus de 1 GW dans le pays », a affirmé Adnane au site Morocco World News.

Présente au Maroc depuis 2017, la compagnie Siemens Gamesa exploite actuellement huit parcs éoliens à travers le Maroc, totalisant 856 MW et représentant plus de 72% de la part du marché locale, selon le site espagnol « evwind.es ».

Les parcs éoliens sont situés à Tarfaya (301 MW), Aftissat (201 MW), Tanger (140 MW), Essaouira (60 MW), Foum el Oued (50 MW), Haouma (50 MW), Tétouan (32 MW) et Laâyoune (5 MW).

Dans une interview avec Morocco World News, Adnane, également responsable de la responsabilité sociale de Siemens Gamesa en Afrique, a fait part des ambitions d’expansion de la société au Maroc. Elle a également évoqué les initiatives lancées pendant la pandémie de Covid-19.

+ Siemens Gamesa au Maroc +

La société espagnole s’est implantée au Maroc en 2017 avec le lancement d’une usine de pales d’éoliennes à Tanger. L’usine est la première du genre en Afrique et au Moyen-Orient, a révélé Adnane.

Selon la compagnie, l’unité de production livre des pales au Maroc, en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient.

Siemens Gamesa emploie actuellement environ 800 personnes au Maroc, dont 750 dans l’usine de Tanger et une cinquantaine dans son bureau commercial basé à Casablanca.

L’entreprise est un des principaux partenaires des organismes marocains opérant dans le domaine des énergies renouvelables.

« Nous sommes fiers d’être un partenaire de choix et de chercher à réaliser quelques projets majeurs en collaboration avec nos partenaires sur le marché marocain de l’énergie éolienne », a indiqué Adnane.

« Nous visons à maintenir et à renforcer ces partenariats tout en continuant à développer des technologies qui amélioreront la productivité éolienne », a-t-elle ajouté.

Elle a également exprimé le souhait de Siemens Gamesa de se développer davantage au Maroc parce que le pays offre « les meilleures conditions de vent » dans la région.

« Chaque fois et partout où nous verrons des opportunités, nous nous engageons à accompagner le pays pour atteindre ses objectifs pour un avenir durable au Maroc et pour le Maroc », a affirmé Adnane.

+ L’impact de COVID-19 +

Comme la majorité des entreprises à travers le monde, Siemens Gamesa a subi les effets de la pandémie de Covid-19. Selon Adnane, la société a enregistré une baisse de -8,4% de ses revenus annuels au cours du troisième trimestre de 2020.

Cependant, la « position solide financière » de l’entreprise, en plus de ses « protocoles stricts de sécurité sanitaire », lui a permis d’atténuer certaines des répercussions de la crise du Covid-19.

« Nous avons appliqué de nouvelles solutions pour assurer la poursuite des opérations, notamment le réacheminement de certaines chaînes d’approvisionnement et l’optimisation de la surveillance à distance », a souligné Adnane.

« En Afrique et certainement au Maroc, nous avons pu assez bien maintenir nos activités sur les rails », a-t-elle fait savoir, exprimant ses remerciements au gouvernement marocain pour sa mobilisation en faveur des entreprises.

+ Initiatives sociales +

Siemens Gamesa a également lancé une série d’initiatives au profit des Marocains des zones reculées.

« Le Maroc représente plus de 80% des effectifs de Siemens Gamesa basés en Afrique. Compte tenu de sa forte présence, Siemens Gamesa a consacré une part importante de ses fonds (d’engagement social) à l’action sociale dans le pays », a fait savoir Adnane.

Les initiatives ont ciblé les villages des zones rurales, en particulier dans les régions où Siemens Gamesa exploite des parcs éoliens. Elles ont profité à plus de 5.000 Marocains, consistant principalement en la distribution de nourriture, de vêtements et de produits d’hygiène essentiels.

L’entreprise a également distribué des arbres fruitiers à planter, dans le but de fournir un revenu à 4.000 personnes.

À Tanger, l’entreprise a offert un abri temporaire d’une valeur de 100.000 Euros aux autorités locales.

D’autres initiatives ont été lancées et comprennent une campagne de don de sang, avec la participation de 35% de la main-d’œuvre de l’usine de Tanger, ainsi que l’initiative « Femmes pour les femmes dans le besoin » qui soutient les ONG locales luttant contre la violence, l’analphabétisme et la pauvreté.

« Aujourd’hui plus que jamais, les contributions du secteur privé et la solidarité des individus deviennent essentielles pour apporter une aide à nos systèmes sanitaires et à des collectivités vulnérables », a estimé Adnane.

Pour mener à bien certaines de ses initiatives au Maroc, Siemens Gamesa a collaboré avec plusieurs ONG locales, dont la Fondation du Haut Atlas et les Amis des Ecoles.

+ La transition énergétique du Maroc +

Selon Adnane, le Maroc dispose de toutes les conditions nécessaires pour atteindre ses objectifs d’énergies renouvelables. Le gouvernement marocain a fixé comme but de rendre 42% de son mix énergétique renouvelable d’ici fin 2020 et de porter cette part à 52% d’ici 2030.

La responsable a met en relief la position du Maroc, les investissements dans les infrastructures, le niveau des coûts, la transparence juridique et la politique économique qui sont de nature à aider le pays à atteindre ses objectifs de transition énergétique.

Le plan ambitieux du Maroc a été l’une des raisons pour lesquelles Siemens Gamesa a décidé d’investir dans le pays en premier lieu, a révélé Adnane.

« Nous visons à être un partenaire stratégique de choix à long terme pour toutes les parties prenantes concernées qui encourage la transition énergétique dans la région… Nous considérons que nous avons l’expérience et la bonne expertise pour aider à créer un écosystème durable, pas seulement en fournissant la technologie pour produire l’énergie verte, mais aussi en créant une chaîne de valeur locale autour des énergies renouvelables », a-t-elle poursuivi.

Alors que Siemens Gamesa est globalement optimiste quant aux projets d’énergie renouvelable au Maroc, seul le temps dira si la crise sanitaire ne retardera pas leur réalisation.

(Article19.ma)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here