Côte d’Ivoire : Bouaké accueille la campagne de sensibilisation et d’information sur l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables

0

La confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) en collaboration avec la Coopération allemande (GIZ) a procédé, jeudi 3 septembre 2020, au lancement de la deuxième campagne de sensibilisation et d’information des entreprises et industries de Bouaké sur l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. C’est ce qu’a annoncé une note d’information transmise à la presse. Cette initiative permettra de créer des entreprises compétitives en Côte d’Ivoire, « capables de conquérir le marché sous-régional, voire africain, c’est-à-dire de véritables champions nationaux », a expliqué le président de la sous-commission énergie et point focal du Projet PROFERE à la CGECI, Brou Ahoua cité par le document.

Cette campagne destinée aux entreprises et aux Industries fait suite à la campagne de sensibilisation des ménages, sur le même sujet, lancée par le ministère ivoirien du Pétrole, de l’Energie et des Énergies renouvelables début août 2020. Outre les professionnels du secteur étaient présents à la cérémonie de lancement la représentante du maire et celle du Conseil régional du Gbêkê.              

L’efficacité énergétique et les énergies renouvelables permettront d’ouvrir de nouvelles perspectives pour l’Industrie ivoirienne, a dit M. Ahoua qui rassure sur l’opportunité que représente la mise en œuvre d’une politique d’efficacité énergétique et d’énergie renouvelable pour les entreprises.                 

Poursuivant son speech, le président de la sous-commission énergie et point focal du Projet PROFERE à la CGECI, ajoute que l’utilisation des énergies de source renouvelable et la mise en œuvre de l’efficacité énergétique contribueront à aider la Côte d’Ivoire à réussir sa politique d’industrialisation en respectant ses engagements internationaux, notamment la réduction de sa consommation des énergies de sources fossiles et donc la réduction de son empreinte carbone.                                                 

De son côté, le représentant la plateforme des associations des entreprises de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelable, Edi Boraud, a insisté sur la nécessité pour les entreprises de s’inscrire dans cette nouvelle dynamique énergétique afin d’être plus compétitives et participer à la préservation de la nature. Il s’est voulu rassurant quant à la disponibilité de l’organisation qu’il représente à accompagner les entreprises et les communautés de la région dans cette transition énergétique afin qu’elles puissent opérer des choix adaptés à leur besoin.

« Cela passe donc par l’évaluation des besoins des entreprises, la réalisation d’un audit énergétique mais également l’adoption de gestes simples permettant de réduire la consommation énergétique entre autres, éteindre les ampoules et les appareils lorsqu’on sort d’une pièce, débrancher les appareils en fin d’utilisation, utiliser des appareils qui font économiser de l’énergie, etc », explique-t-il.                             

Lors de cette cérémonie, le représentant du patronat ivoirien, Brou Ahoua a fait une présentation du projet afin d’apporter plus de détail sur sa mise en œuvre. Cette présentation a suscité un intérêt particulier auprès des participants qui ont été édifiée par la qualité des réponses données, aux différentes préoccupations soulevées, par les partenaires au projet notamment le ministère ivoirien du Pétrole, de l’Energie et des Énergies renouvelables, représenté par Siriki Gnigbognima, responsable de la Sous-direction de l’économie d’énergie à la direction générale de l’énergie au ministère ivoirien du Pétrole, de l’Energie et des Énergies renouvelables.                              

Notons que c’est la deuxième étape de la campagne de sensibilisation des villes de l’intérieur, après celle de San Pedro.          

A signaler que la Coopération allemande pour le développement (GIZ) Côte d’Ivoire pour le compte du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement (BMZ) a mis en place le projet « Formation professionnelle dans les secteurs des énergies renouvelables, notamment le photovoltaïque et les efficacités énergétiques en Côte d’Ivoire, dénommé PROFERE ». C’est donc dans le cadre de la mise en œuvre des activités du projet, notamment celles de la composante chargée du développement des PME, que la GIZ a signé une convention avec la CGECI, a expliqué Nadège Koffi dans les colonnes du site d’informations afriqueeconomie.net. Cette convention vise d’une part à la sensibilisation des entreprises, industries et ménages à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables ; et d’autre part à renforcer, à travers 11 modules de formation, les capacités des PME et entreprises ivoiriennes.                                  

Moctar FICOU / VivAfrik                                          

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here