L’Afrique du Sud autorisée à exporter ses agrumes vers les Philippines

0

Le gouvernement sud-africain a signé un accord avec les autorités de la Philippine, après plus de 10 ans de négociations. Cet accord permet désormais à la filière agrumes d’Afrique du Sud d’écouler ses cargaisons vers le marché philippin.   

En Afrique du Sud, la filière agrumes compte désormais les Philippines parmi ses débouchés d’exportation. Le ministère de l’Agriculture, de la Réforme agraire et du Développement rural a signé, le 4 septembre 2020, un accord avec le Bureau de l’industrie des produits végétaux du pays d’Asie du Sud-Est.

« L’industrie agrumicole et le ministère présenteront bientôt à toutes les parties prenantes les différentes modalités de l’accord pour garantir son plein respect. Il va au-delà de l’exportation simple et couvre toutes les actions devant être entreprises et les mesures à respecter par les producteurs, les centres d’emballage, les unités de stockage et les organismes de certification », indique le ministère dans un communiqué transmis à la presse.

Cette entente qui marque la fin de plus d’une décennie de négociations, devrait participer à la stratégie de diversification de la filière qui ambitionne de placer sur le marché à l’export, un volume supplémentaire de 500 000 tonnes de fruits d’ici à 2024.

Selon les autorités, le marché philippin représente un potentiel d’exportation de 20 000 tonnes d’agrumes par an, pour des revenus de 205 millions de rands (12,3 millions $).

Le pays asiatique a notamment importé 117 000 tonnes entre 2016 et 2018, dont 68 % de mandarines et 25 % d’oranges, deux catégories de poids dans la filière agrumicole sud-africaine.

Pour rappel, la filière agrumes anticipe un volume record de 143,3 millions de cartons (15 kilogrammes), d’ici à la fin de la campagne 2020, soit une progression de 13 % par rapport à la saison précédente. Les exportations de fruits ont rapporté 20 milliards de rands en 2019 (1,2 milliard $).

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here