Le secteur agricole congolais reçoit un coup de pousse du PAM afin de favoriser sa croissance

0

Le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, l’Ambassadeur d’Afrique du Sud en République du Congo, le Coordonnateur résident des Nations unies et le Représentant du Programme alimentaire mondial (PAM) en République du Congo se sont rendus, jeudi 17 septembre 2020, sur le lieu de l’exploitation VanDoorn à Inoni pour procéder à la première remise de farine de manioc achetée par l’organisation onusienne.

En effet, le Programme alimentaire mondial achète ce mois-ci, pour la première fois, 36 tonnes de farine de manioc. Le PAM achète en Afrique 1 million de tonnes de vivres et s’approvisionne traditionnellement principalement en blé, riz ou maïs depuis sa création en 1962. L’utilisation du manioc est une innovation qui répond à l’impératif d’appuyer les systèmes agricoles locaux, de réduire la longueur des chaines d’approvisionnement et de répondre aux préférences alimentaires des bénéficiaires des programmes.

L’achat se fait auprès de l’entreprise VanDoorn. Cette société congolaise, à capitaux sud-africains, est implantée depuis 2016 dans la région. Elle exploite actuellement plus de 330 hectares de manioc, faisant de la structure l’une des plus grandes exploitations mécanisées du pays. Elle dispose aussi d’une chaine de transformation du manioc, notamment en farine. Ce nouveau produit, ajouté au panier d’assistance alimentaire du PAM, remplacera le riz dans les repas de cantines scolaires congolaises, dès la rentrée scolaire, explique un communiqué du PAM reçu à VivAfrik.

Par cet achat local, le PAM participe à une dynamique générale inscrite dans le Plan National de Développement 2018- 2022 qui vise à diversifier l’agriculture au Congo. Ce soutien, à la fois aux petits producteurs et productrices de manioc avec des programmes spécifiques, et aux entreprises transformatrices de manioc de manière mécanisée, favorise ainsi la croissance du secteur agricole congolais, tout en participant à l’émergence d’un nouveau produit sur le marché, la farine de manioc. En 2019, le PAM a distribué plus de 6 000 tonnes de produits alimentaires à la population congolaise et aspire à fournir de plus en plus de produits locaux en 2020 et dans les prochaines années.

« Je me félicite des actions du PAM dans le cadre de l’appui à la République du Congo, pour apporter une alimentation saine et locale aux populations congolaises en général, et aux écoliers en particulier. » déclare Henri Djombo, ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche cité par le document.

« C’est une grande innovation pour le PAM de pouvoir ajouter ce produit local, la farine de manioc, à nos activités d’assistance alimentaire et de soutenir le secteur agricole privé au Congo en même temps. » ajoute Jean-Martin Bauer, Représentant du PAM en République du Congo, conclu note source.

A propos du Programme alimentaire mondial (World Food Programme)

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies a pour objectif de sauver des vies en situation d’urgence et changer les vies de millions de personnes grâce au développement durable. Le PAM intervient dans plus de 80 pays dans le monde, en nourrissant les populations victimes de conflits et de catastrophes, et en construisant un avenir meilleur pour les générations futures.

Le PAM est présent en République du Congo depuis 1968. Après une période d’absence de sa représentation au Congo à partir de 1994, il a ré-ouvert son bureau pays en 2000 à la suite des conflits armés de 1997.

Les priorités du PAM en République du Congo pour la période 2019-2023 sont la réponse aux situations d’urgence, l’alimentaire scolaire, le soutien aux petits exploitants et le renforcement des capacités.

L’équipe du PAM est composée d’environ 65 personnes réparties entre le siège à Brazzaville et 5 sous-bureaux situés à Bétou, Kindamba, Nkayi, Owando et Pointe-Noire.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here