La sieste c’est bon pour la santé… si elle ne dure pas trop longtemps

0
"Abomey, Benin - September 3, 2012: African woman, who sells peanuts and other food, is taking a daytime nap on the stairs of towns main monument of local king."

De manière générale, selon l’étude du Dr Zhe Pan de l’université de médecine de Guangzhou (Chine), les siestes de moins de 60 minutes pendant la journée ne sont pas liées à un risque accru de décès dû à des incidents cardiaques. Cependant, selon les données analysées par l’équipe, le fait de dormir plus de 60 minutes pendant la journée peut entraîner une forte augmentation du risque de décès par rapport à ceux qui ne font pas de sieste.

Le risque de décès toutes causes confondues s’est avéré être 30 % plus élevé chez ces personnes, c’est-à-dire celles qui font des siestes de jour de longue durée, et le risque de décès cardiovasculaire s’est avéré être 34 % plus élevé. Lorsque les chercheurs ont pris en compte la quantité de sommeil que ces personnes obtenaient la nuit, ils ont découvert que le risque de décès accru ne s’appliquait qu’aux personnes qui bénéficiaient également de plus de 6 heures de sommeil chaque nuit.

Bien que des siestes plus courtes ne soient pas liées à un risque plus élevé de développer des maladies cardiovasculaires, l’étude a noté que toute durée de sieste pendant la journée était liée à une augmentation globale de 19 % du risque de décès. Les femmes courent un risque plus élevé que les hommes, soit 22 %, et les participants plus âgés courent également un risque plus élevé de 17 % par rapport aux jeunes.

Ces nouvelles conclusions s’appuient sur de précédentes recherches, dont les résultats ont toujours été “contradictoires”. On ne sait pas vraiment pourquoi la sieste est si fortement associée à un risque accru de décès, mais les chercheurs notent que des niveaux élevés d’inflammation peuvent jouer un rôle dans ce phénomène. De plus, les siestes de jour sont liées à d’autres problèmes de santé qui peuvent raccourcir la durée de vie, comme l’hypertension et le diabète.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here