L’abominable technique d’alimentation du serpent kukri

0

Le serpent Kukri à petites bandes (Oligodon fasciolatus) semble avoir développé une habitude alimentaire particulièrement horrible et encore inédite chez un serpent.

Au cours d’une enquête en Thaïlande sur les serpents kukri relativement petits, une équipe de recherche dano-thaïlandaise, dirigée par Henrik Bringsøe, a documenté trois occasions où un serpent a utilisé ses dents maxillaires postérieures élargies pour ouvrir l’abdomen d’un gros crapaud venimeux, afin d’y insérer toute sa tête. Puis, une fois à l’intérieur de sa proie, encore vivante, le serpent kukri a extrait les organes, un par un…

Malgré leur lutte vigoureuse, les malheureux crapauds n’ont eu aucune chance : ils ont, dans les 3 cas observés, été éviscérés vivants dans un supplice qui peut durer des heures en fonction des organes plus ou moins vitaux qui étaient retirés en premier…

Malgré leur lutte vigoureuse, les malheureux crapauds n’ont eu aucune chance : ils ont, dans les 3 cas observés, été éviscérés vivants dans un supplice qui peut durer des heures en fonction des organes plus ou moins vitaux qui étaient retirés en premier…

Dans une 4e observation, un serpent kukri adulte a attaqué un individu un peu plus petit de la même espèce de crapaud. Cette fois-ci, le serpent a avalé le crapaud entier ! Pourquoi ? Les biologistes l’ignorent mais avancent l’hypothèse que les petits crapauds sont moins toxiques que les adultes et peuvent donc être ingurgités directement et en entier.
Autre hypothèse : les serpents kukri seraient devenus résistants au poison du crapaud à points noirs d’Asie, mais les crapauds adultes sont tout simplement trop grand pour être directement avalés. « Pour le moment, nous ne pouvons répondre à aucune de ces questions, mais nous continuerons d’observer et de rendre compte de ces serpents fascinants dans l’espoir de découvrir d’autres aspects intéressants de leur biologie« , déclare Bringsøe.

Rassurez-vous : les serpents kukri sont inoffensifs pour les humains, « cependant, je ne recommanderais pas d’être mordu par l’un d’eux. Le fait est qu’ils peuvent infliger d’importantes blessures qui saignent pendant des heures, à cause de l’agent anticoagulant que ces serpents injectent dans la circulation sanguine de la victime. Leurs dents sont conçues pour infliger des lacérations plutôt que des perforations, de sorte que votre doigt se sentirait comme coupé ! Cette sécrétion, produite par deux glandes, appelées glandes de Duvernoy et située derrière les yeux du serpents, sont probablement bénéfiques tandis que les serpents passent des heures à extraire les organes du crapaud », explique Bringsøe en conclusion…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here