Eau potable en milieu rural : L’ONEE contracte un prêt de 30 millions d’euros à la KFW

0

Un nouveau contrat de prêt vient d’être conclu entre l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et la Banque de développement allemande (KFW). Abderrahim El Hafidi, directeur général de l’ONEE, et Markus Faschina, directeur du bureau de la KfW au Maroc, ont acté mercredi 7 octobre la conclusion de cet appui financier portant sur un montant de 30 millions d’euros relatif au Programme d’alimentation en eau potable en milieu rural. Ce concours financier contribue à l’approvisionnement en eau potable dans les provinces de Tanger et Chefchaouen et des régions avoisinantes dans le nord-ouest du Maroc au profit d’environ 150 douars avec une population bénéficiaire d’environ 112.000 habitants. Ce programme est réalisé dans le cadre du programme de Réduction des disparités territoriales et sociales (PRDTS), note aujourdhui.ma.                   

Kenya : l’UE, la BEI et l’AFD s’allient pour l’eau et l’assainissement à Kisumu

Les autorités kenyanes viennent de signer plusieurs conventions de financement avec l’Union européenne (UE), la Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Agence française de développement (AFD) pour un projet d’eau potable et d’assainissement dans le comté de Kisumu à l’ouest du Kenya. Le gouvernement central kenyan peut désormais se concentrer sur la mise en œuvre du Projet d’eau et d’assainissement du lac Victoria (LVWATSAN). En marge de sa récente visite en France, le président du Kenya Uhuru Kenyatta a validé plusieurs conventions de financement du LVWATSAN avec les principaux partenaires du projet. L’Union européenne (UE) soutiendra le projet avec une subvention de 5 millions d’euros. Avec Grégoire Chauvière Le Drian, le chef du bureau du groupe de la Banque européenne d’investissement (BEI) en France, le secrétaire de cabinet pour le Trésor national du gouvernement du Kenya Ukur Yatani a signé une convention pour un prêt de 35 millions d’euros. L’Agence française de développement a quant à elle accepté de prêter 20 millions d’euros supplémentaires pour la réalisation du LVWATSAN dans la ville de Kisumu à l’ouest du Kenya. « Des milliers de Kenyans vivant sur les rives du lac Victoria bénéficieront d’un accès amélioré à l’eau potable et à un meilleur assainissement grâce à l’excellente coopération entre le Kenya, l’AFD, la BEI et l’Union européenne. Ce projet impressionnant dans le domaine de l’eau contribuera à améliorer la santé, à réduire la mortalité infantile et à lutter contre la pauvreté dans les communautés confrontées au changement climatique et à renforcer les efforts de lutte contre la Covid-19 », affirme Ambroise Fayolle, la vice-présidente de la BEI, renseigne afrik21.africa.

Un projet mis en œuvre par la LVSWWDA

Selon la Banque européenne d’investissement, à Kisumu (la troisième ville du Kenya après Nairobi et Mombassa, Ndlr), la proximité du lac Victoria ne garantit pas automatiquement l’accès à l’eau potable pour ses 800 000 habitants. Le lac connaît actuellement des niveaux de pollution importants en raison de l’insuffisance des infrastructures d’assainissement. « Depuis 2005, l’AFD a financé la réhabilitation et l’extension des infrastructures d’approvisionnement en eau et d’assainissement de la ville, permettant d’augmenter considérablement la capacité de production d’eau de Kisumu », précise la BEI. Le Projet d’eau et d’assainissement du lac Victoria (LVWATSAN) qui sera mis en œuvre par la Lake Victoria South Water Works Development Agency (LVSWWDA) permettra l’extension du réseau de distribution d’eau et d’assainissement à Kisumu, y compris dans les quartiers informels, et de développer l’approvisionnement en eau des villes satellites, notamment Ahero et Maseno. En outre, il y aura un volet de surveillance de la qualité de l’eau du lac Victoria. L’objectif visé est la protection de cette ressource en eau commune (régionale), ainsi que le renforcement de l’efficacité dans le traitement de l’eau. À en croire la BEI, grâce au financement qu’elle vient d’octroyer avec l’AFD et l’Union européenne, les réseaux d’eau et d’assainissement de la ville de Kisumu bénéficieront d’une extension importante, contribuant à couvrir les besoins de la population, au moins jusqu’en 2030. Outre le financement des bailleurs de fonds, le gouvernement central kenyan devrait y investir 10 millions d’euros. En dehors de Kisumu au Kenya, le Projet d’eau et d’assainissement du lac Victoria a également été mis en œuvre dans la ville de Mwanza en Tanzanie. Grâce à un prêt de 40 millions d’euros octroyé par l’AFD, l’entreprise China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC) a construit plusieurs infrastructures d’assainissement pour desservir la ville et les localités avoisinantes, poursuit afrik21.africa.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here