Sénégal : les acteurs de la protection de l’environnement invités à protéger les oiseaux migrateurs

0

Le directeur des Parcs nationaux du Sénégal qui s’exprimait lors de la cérémonie de la journée mondiale des oiseaux migrateurs célébrée le week-end dernier au technopole à Pikine a invité tous les acteurs de la protection de l’environnement à se joindre aux efforts mondiaux entrepris pour protéger les oiseaux migrateurs.

« Nous célébrons cette journée pour informer, communiquer, sensibiliser et emmener tous les acteurs à se joindre à ces efforts mondiaux entrepris en vue de s’occuper davantage de ces espèces », a indiqué le colonel Boucar Ndiaye ajoutant que leur démarche vise à sensibiliser les communautés sur la question de ces espèces.

« La situation globale des oiseaux migrateurs constitue une problématique majeure parce que la plupart de ces espaces est menacée du fait de la dégradation de leur habitat, la pollution », a-t-il expliqué.

le colonel Boucar Ndiaye a en outre rappelé que les oiseaux migrateurs souffrent aussi de la restriction de l’étendue de leurs habitats dans les zones humides qui sont comblées, d’autres convertis par les activités agricoles, l’urbanisation, le prélèvement liés à la chasse, le braconnage, l’effet de la pollution et l’impact des changements climatiques.

Le directeur des Parcs nationaux, a appelé à la protection de ces oiseaux qui selon lui jouent un rôle « important » dans les écosystèmes.

« Les oiseaux jouent un rôle important dans les écosystèmes en tant qu’éléments régulateurs, qui dispersent ou disséminent les semences, mais également qui contrôlent certains prédateurs et déprédateurs », a-t-il avancé.

« Ils constituent des sources de protéines pour certaines populations, mais également des sources de revenus à travers le développement du tourisme, sans compter l’aspect éducatif et de recherches scientifiques », a-t-il souligné.

M. Ndiaye a dit que cette journée est célébrée pour informer, communiquer, sensibiliser et emmener tous les acteurs à se joindre à ces efforts mondiaux entrepris en vue de s’occuper davantage de ces espèces.

« Cette célébration vise à sensibiliser les communautés sur les importants défis auxquels sont confrontés les oiseaux migrateurs », a ajouté le directeur des Parcs nationaux

Il a rappelé qu’au Sénégal plus de 200 espaces sont concernés et que ces oiseaux font des mouvements entre les pays du nord et les pays du sud.

« Ces mouvements sont cycliques et saisonniers. Ces oiseaux utilisent différentes zones humides pour se reposer, s’alimenter et se reproduire », a expliqué le colonel Ndiaye.

Moctar FICOU / VivAfrik  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here