MahoFood, une initiative de mobilité-transports.af, au chevet des producteurs africains

0

Face au problème d’écoulement des produits dont sont confrontés les producteurs d’Afrique notamment les producteurs de fraises du Burkina Faso, [mobilité-transports.af], une plateforme de marché en Afrique de l’ouest a lancé www.mahofood.com afin de les permettre d’écouler leur production.

Selon une note d’information de la Plateforme reçue à VivAfrik mercredi 14 octobre 2020, « l’idée est de faire une Preuve de Concept (POC) en déployant une application que les agriculteurs et les coopératives agricoles pourraient utiliser ». En se positionnant dans une optique de circuit court, la plateforme permet de gérer de façon structurée, l’ensemble des étapes de gestion de stock et de vente, a précisé la structure qui ajoute que cette activité demande une logistique poussé d’un produit fragile comme le fraise.                      

Signalons que la société travaille avec des personnes qui ont besoin de transporter des produits agricoles de part et d’autres de la sous-région notamment vers les grandes villes.

En effet, « les producteurs qui sont situés dans les campagnes autour des centres urbains vont pouvoir, grâce à MahoFood, vendre leur production à des particuliers ou des restaurateurs consommateurs situé en ville. Ces mêmes producteurs disposeront aussi d’une plateforme de gestion de vente en ligne qui fonctionnera comme un marché en ligne », a détaillé [mobilité-transports.af].

La structure basée au Burkina Faso et en Côte D’Ivoire et fournissant des solutions IT pour les sociétés de transport et logistique renchérit qu’avec le Covid-19, les grandes villes comme Ouagadougou et Abidjan ont été mis en quarantaine et isolée du reste du pays créant des situations dramatiques. « C’est fort de toutes ces raisons que nous souhaitons lancer un appel à toutes les personnes de bonnes volonté pour que nous unissions nos forces en mettant en place cette plateforme. Nous, chez IKATRANS, sommes conscients que seul nous ne pourrons pas obtenir de résultats probants. C’est pour cela que nous avons approché dans un premier temps certaines structures locales (projet Bagré, Coopérative avicole du Faso) pour leur proposer notre aide dans cette démarche ».

Nous avons aussi compris que ces mêmes structures sont à la recherche de débouchés nationale mais aussi internationale. Nous n’avons pas encore déterminé la quantité exacte ni les spéculations que nous souhaitons mettre en ligne. Dans un premier temps, nous avons commencé par un, deux ou trois produits, a-t-on expliqué dans la note.

« Notre activité principale étant les services IT pour le transport (spin off d’une société de transport logistique), nous souhaitons monter un partenariat avec des associations locales afin de leur proposer la plateforme gratuitement pour la mise en vente en circuit court de leur produit sur internet. Ce système sera mis à jour en fonction des besoins exprimés par les utilisateurs de la plateforme (producteurs/consommateurs) ».

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here