Le PAM au chevet des impactés des inondations en République du Congo

0

Le Programme alimentaire mondial en République du Congo a annoncé, lundi 9 novembre 2020, un financement de 1 million de $US (soit 555 millions de FCFA) pour démarrer les premières distributions d’urgence en vue de répondre aux effets négatifs des inondations dans la Likouala. C’est ce qu’a affirmé, dans un communiqué parvenu à VivAfrik, le Représentant du PAM en République du Congo, Jean-Martin Bauer.

Le document rappelle que les qui précipitations tombées sur la région de la Likouala en juillet 2020 étaient deux fois plus importantes que la moyenne saisonnière et le niveau des eaux de la rivière Oubangui a atteint un record de hauteur (sur la période de référence 2009-2020). Cette situation est à l’origine de l’inondation totale et partielle de près de plus de 110 villages.

« A ce jour, plus de 87 000 personnes sont déjà affectées par ces inondations, qui ont déjà un impact important sur la sécurité alimentaire et la nutrition des populations dans les zones touchées. Le gouvernement a déclaré le 3 novembre dernier l’état d’urgence humanitaire dans la zone, ouvrant la voie à une réponse des partenaires humanitaires », lit-on dans le texte.

Le financement, issu de fonds propres du PAM, permettra d’organiser une première assistance auprès de 35 000 personnes affectées par les inondations, à la fois en vivres et en transferts monétaires via le système du PAM appelé SCOPE, poursuit la même source.

Cette deuxième année consécutive d’inondations appelle également à renforcer les capacités de résiliences des populations au niveau local afin de les accompagner pour anticiper et s’adapter à ce type d’évènements climatiques.

Pour rappel, depuis novembre 2019, suite aux inondations dans le nord et le centre du pays, les agences du système des Nations unies, dont le PAM, ont mis leurs capacités d’intervention au service du gouvernement pour assister 130 000 personnes affectées par les inondations. Celles-ci, les plus graves depuis 1960, avaient déjà détruit maisons, biens et champs (70% des récoltes perdues selon les services techniques locaux).

« Cette année, une nouvelle phase d’urgence nous attend. L’an dernier, la réponse rapide du PAM aux inondations avait été appréciée par les partenaires humanitaires. Je suis sûr que nous pourrons une fois de plus être au rendez-vous », a déclaré Jean-Martin Bauer, Représentant du PAM en République du Congo.

Rappelons que le Programme Alimentaire Mondial (World Food Programme en anglais) des Nations unies est lauréat du prix Nobel de la paix 2020. Le PAM est la plus grande organisation humanitaire au monde et agit dans 80 pays dans le monde en sauvant des vies dans les situations d’urgence et en utilisant l’assistance alimentaire pour construire des chemins vers la paix, la stabilité et la prospérité pour les personnes qui se remettent de conflits, de catastrophes et des impacts des changements climatiques.

Le PAM est présent en République du Congo depuis 1968. Après une période d’absence de sa représentation au Congo à partir de 1994, il a ré-ouvert son bureau pays en 2000 à la suite des conflits armés de 1997.

Les priorités du PAM en République du Congo pour la période 2019-2023 sont la réponse aux situations d’urgence, l’alimentaire scolaire, le soutien aux petits exploitants et le renforcement des capacités.

L’équipe du PAM est composée d’environ 65 personnes réparties entre le siège à Brazzaville et 5 sous-bureaux situés à Bétou, Kindamba, Nkayi, Owando et Pointe-Noire.    

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire