Les Nations Unies dissèquent les questions liées aux systèmes alimentaires

0

La 4ème édition de la conférence internationale sur la sécurité alimentaire mondiale, l’événement virtuel qui rassemble déjà plus de 900 participants bat son plein. En effet, du 4 au 9 décembre 2020, les spécialistes des questions de la sécurité alimentaire planchent sur les systèmes alimentaires. Mieux, les participants échangent sur tous les niveaux, du local à l’international, en valorisant une perspective interdisciplinaire et systémique des systèmes alimentaires.   

« Au premier jour de la 4ème édition de la conférence internationale sur la sécurité alimentaire mondiale, l’événement virtuel rassemble déjà plus de 900 participants. A moins d’un an du Sommet sur les systèmes alimentaires organisé par les Nations Unies, cette conférence offre l’opportunité aux scientifiques du monde entier de partager leurs avancées et de contribuer aux enjeux du développement durable par la promotion d’une alimentation durable », indique un Communiqué de presse transmis à la presse.

Au programme de la 4e conférence internationale sur la sécurité alimentaire mondiale : plusieurs séances plénières, dont certaines dédiées aux enjeux du développement durable et aux conséquences de la pandémie COVID-19, de nombreuses sessions parallèles organisées pour traiter les 12 thèmes de la conférence et une vingtaine de mini-symposiums dès le 4 décembre 2020 pour accroître les interactions.                                

L’objectif ambitieux de la conférence internationale sur la sécurité alimentaire mondiale est de mieux comprendre les tenants et les aboutissants environnementaux, nutritionnels, agricoles, démographiques, socio-économiques, politiques, technologiques et institutionnels de la sécurité alimentaire actuelle et future, détaille le communiqué des Nations Unies.

Pour qui, la 4ème édition de la conférence internationale sur la sécurité alimentaire mondiale met l’accent sur les analyses et les perspectives intégrées, associant acteurs scientifiques et acteurs non académiques (société civile, secteur privé et décideurs).

Signalons que les résultats de la conférence seront partagés à l’occasion du Sommet des Nations unies sur les systèmes alimentaires qui se tiendra en septembre 2021 à New York. Ce sommet doit apporter une contribution essentielle à l’Agenda 2030 des  Objectifs de développement durable. L’objectif est de générer les engagements nécessaires pour transformer les systèmes alimentaires et ainsi lutter contre le triple fardeau de la malnutrition (faim, carences en micronutriments, surpoids et obésité), mais aussi pour faire de cette transformation un levier pour relever les défis environnementaux, climatiques, sanitaires et sociaux du futur.

Moctar FICOU / VivAfrik         

Laisser un commentaire