Les analystes alertent sur la menace de chute de la demande mondiale d’huile de palme en 2021

0

La demande globale d’huile de palme pourrait reculer en 2021 dans l’hypothèse d’une poursuite de la flambée des cours de la matière première, ont confié divers analystes en marge d’une conférence virtuelle.

Si l’on se fie à ces experts, la consommation mondiale d’huile de palme pourrait fléchir en 2021. Une situation que les analystes attribuent à l’appréciation continue des cours de la denrée liée à l’insuffisance de l’offre ce qui pourrait réduire les achats de celle-ci représentant la plus abondante des huiles végétales.

Les prix de l’huile de palme brute ont déjà bondi durant l’année 2020 en raison de l’offre insuffisante, du fait du mauvais temps et de la faiblesse des investissements dans les palmeraies avec la rareté de la main d’œuvre sur fond de restrictions liées au coronavirus. En Malaisie par exemple, la production d’huile a baissé de 10 % à 1,55 million de tonnes en novembre alors que les stocks d’huile végétale ont reculé à leur plus bas niveau depuis juin 2017.

Le Président directeur général (PDG) de Oil World, Thomas Mielke estime que la hausse continue des cours de l’huile pourrait notamment pousser les importateurs à se tourner vers les alternatives moins chères sur le marché des huiles végétales, ce qui affectera sa consommation.

Au-delà de cette situation, il faut noter que l’industrie reste inquiète face aux différentes évolutions à venir notamment du côté de l’Indonésie, premier producteur et exportateur mondial d’huile de palme. Le pays envisage en effet d’imposer à partir du 10 décembre 2020, de fortes taxes à l’export afin de générer des devises et profiter de l’utilisation de l’huile de palme dans la fabrication de biodiesel.  

D’après certains observateurs, cette situation pourrait encore constituer une source importante de la volatilité pour les prix en 2021, encore plus que ce qui a été enregistré cette année.   

Pour rappel, l’Indonésie et la Malaisie ont produit près de 62 millions de tonnes d’huile de palme en 2019/2020, soit 85 % du stock mondial.                     

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire