Vers la création de 2 300 hectares de bambou dans trois districts du Rwanda

0

L’entreprise chinoise East Africa Bamboo Forest Industry a obtenu du gouvernement rwandais l’autorisation de créer 2 300 hectares de bambou dans les districts de Kigali, Bugesera, Ngoma et Rwamagana. Ce projet cadre avec la politique du gouvernement rwandais visant à réduire la déforestation en misant sur le bambou pour divers usages.                                     

Le ministère rwandais de l’Environnement et la Rwanda Development Board (RDB) viennent de signer un accord avec East Africa Bamboo Forest Industry pour la création de 2 300 hectares de bambou dans les districts de Kigali, Bugesera, Ngoma et Rwamagana afin d’améliorer le développement de la filière bambou dans le pays.

La validation de l’offre de l’entreprise chinoise fait suite à un accord signé en 2019 entre le ministère rwandais de l’Environnement et China Bamboo Aid Project, une agence chinoise de promotion du bambou. Dans le cadre de sa nouvelle mission au Rwanda, East Africa Bamboo Forest Industry valorisera le bambou à travers la création d’une usine de transformation dans le district de Kicukiro, près de la ville de Kigali.

L’installation prendra en charge les récoltes de bambou des districts de Kigali, Bugesera, Ngoma et Rwamagana. Cette matière première servira à fabriquer du papier toilette et d’autres produits sanitaires, ainsi que des matériaux de construction tels que les panneaux marins et le contreplaqué. Ces produits seront destinés au marché local et international.

En outre, les deux parties ont convenu de l’introduction sur le sol rwandais d’espèces de bambou comestibles en légumes. Ces jeunes pousses peuvent être transformées en d’autres produits alimentaires. Au-delà de l’aspect nutritionnel, la culture et la transformation du bambou pourraient devenir une alternative durable face à la déforestation au Rwanda.

Moctar FICOU / VivAfrik  

Laisser un commentaire