La moitié de la population Centrafricaine en situation d’insécurité alimentaire

0

L’Afrique est menacée par une famine telle qu’elle n’en avait pas connue depuis une vingtaine d’années. Et la République Centrafricaine qui dispose de bonnes terres, une bonne pluviométrie, des cours d’eau un peu partout n’est pas épargnée par ce fléau car, seulement moins de 5% des terres agricoles sont cultivées annuellement. Voilà donc un pays qui a tout pour réussir dans la production agricole, et qui vit d’importations de denrées alimentaires. Résultat : plus de la moitié de la population est en situation d’insécurité alimentaire.

Ce que nous venons de décrire, c’est la situation d’ensemble en République centrafricaine depuis les indépendances nationales. Et comme si cette situation n’était pas déjà suffisamment grave, voilà que des troubles post-électoraux ont conduit à des affrontements armés, qui ont complètement désorganisé le système d’approvisionnement des populations.

Blocage des principales routes d’approvisionnement des grandes villes comme Bangui, hausse du prix des denrées alimentaires sur les marchés, déplacements massifs de populations. Cette situation engendre une autre question qui préoccupe les spécialistes de ces questions alimentaires, la sous-nutrition des enfants. Selon la Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), 4 enfants sur 10 souffrent de malnutrition chronique. En réalité, on devrait parler de sous-nutrition mère-enfant.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire