Sénégal : La Direction de l’horticulture note une hausse de 12,3% de la production pour la campagne 2019-2020

0

Le Sénégal a fait un pas de géant dans le domaine de l’horticulture lors de la campagne agricole écoulée. Mieux, la production totale de produits horticoles (fruits et légumes) du Sénégal au terme de la campagne 2019-2020 a enregistré une hausse de 12,3% comparée à la campagne 2018-2019. C’est ce qu’ont révélé les données établies par la Direction de l’horticulture.

Si l’on se fie à financialafrik.com qui donne l’information via un article d’Albert Savana, cette production s’est établie à 1.624.456 tonnes contre 1.446.360 tonnes durant la campagne horticole 2018-2019, soit une augmentation de 178.096 tonnes. Depuis au moins cinq ans, la production horticole du Sénégal est en progression constante. De 1.144.940 tonnes durant la campagne 2015-2016, elle est passée à 1.218.810 tonnes en 2016-2017, puis à 1.320.399 tonnes en 2017-2018, 1.446.360 tonnes en 2018-2019 et 1.624.456 tonnes en 2019-2020.

Avec une réalisation de 1.349.019 tonnes contre 1.202.288 tonnes en 2018-2019 (+12,2%), la production de légumes est prépondérante, représentant 83,04% du total de la production horticole du pays.

Plusieurs spéculations ont contribué à la hausse de la production de légumes. Par ordre d’importance, le chou pomme vient en tête (+80,4% à 189.618 tonnes), suivi du gombo (+58,5% à 22.185 tonnes), de la carotte (+44% à 24.600 tonnes), de la pomme de terre (+13,5% à 158.875 tonnes), le Bissap ou oseille  (+11,9% à 1678 tonnes) et la tomate cerise (+10,4% à78.396 tonnes). D’autres spéculations ont, de façon marginale, contribué à la hausse de la production totale de légumes. Il s’agit de la patate douce (+7,8% à 96.360 tonnes), du melon (+4,4% à 25.632 tonnes), des autres légumes (+2,9% à 215.819 tonnes) et de l’oignon (+2,5% à 444.871 tonnes, a détaillé Albert Savana dans son article.

En revanche, la tomate industrielle a atténué la hausse de la production de légumes, enregistrant une baisse de 5,1% à 73.048 tonnes au terme de la campagne horticole 2019-2020 alors qu’elle s’établissait à 77.000 tonnes un an auparavant.

Concernant la production de fruits, notre confrère affirme à financialafrik.com que les données de la Direction de l’horticulture indiquent qu’elle a connu une augmentation de 12,9% à 275.440 tonnes contre 244.072 tonnes au terme de la campagne 2018-2019. Cette hausse est consécutive principalement  aux autres produits fruitiers dont la production a fortement augmenté de 67,4%, passant de 35.700 tonnes en 2018-2019 à 59.750 tonnes un an plus tard.

Les autres spéculations ont également contribué à la hausse de la production fruitière du Sénégal. Les agrumes ont ainsi vu leur production évolué de 8,4% à 52.580 tonnes en 2019-2020. La production de banane est passée de 31.422 tonnes au terme de la campagne 2018-2019 à 33.110 tonnes en 2019-2020. Pour sa part, la production de mangues a faible évolué de 1,2% à 130.000 tonnes contre 128,450 tonnes lors de la campagne 2018-2019. Il faut souligner que la production de mangues de la période sous revue est identique à celles enregistrées par la Direction de l’horticulture lors des campagnes horticoles 2013-2014 et 2016-2017. Durant les sept dernières années, le pic de la production de mangues du Sénégal  a été atteint en 2017-2018 avec 132.000 tonnes. La plus faible production a été enregistrée en 2015-2016 avec 125.000 tonnes. La moyenne de production de cette spéculation sur les sept dernières années se situe à 129.564 tonnes, a conclu M. Savana.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire