Aménagements hydro-sylvio-agricoles : Les chantiers financés par l’UEMOA bientôt rétrocédés au gouvernement au profit des bénéficiaires

0

Du lundi 15 au samedi 20 février 2021, une mission conjointe composée de cadres du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP) et du Représentant résident de l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a visité les chantiers hydro-agricoles financés par l’Institution sous régionale dans le but d’évaluer le niveau d’avancement des travaux avant leur rétrocession au Gouvernement béninois pour exploitation par les producteurs bénéficiaires. La deuxième phase de cette mission s’est particulièrement consacrée aux aménagements hydro-sylvio-agricoles. Et l’avis global du bailleur est favorable. Près de 1000 hectares de périmètres aménagés seront bientôt mis à la disposition des producteurs agricoles, notamment des producteurs de riz. Ils le doivent à l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Son Représentant résident au Bénin, Yawovi BATHASSI, aux côtés du Secrétaire Général Adjoint du MAEP, Innocent TOGLA, et du Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Gaston Cossi DOSSOUHOUI, sont allés sur les périmètres pour s’assurer que les travaux d’aménagement ont été exécutés dans les normes contractuelles, avant de les mettre à disposition des producteurs bénéficiaires, via le Gouvernement. Déjà, les producteurs bénéficiaires peuvent se rassurer. L’UEMOA est prête à mettre à leur disposition les périmètres aménagés, par l’entremise du Gouvernement. Pour le Représentant résident de l’UEMOA, le constat est fait sur tous les sites visités que ce sont des besoins réels pour les producteurs. Mieux, a ajouté Yawovi BATHASSI, c’est un sentiment global de satisfaction en ce qui concerne le niveau d’avancement et la qualité des travaux. Selon Simon GOUDOU, Directeur Technique de l’AGETUR, ces aménagements sont faits dans le cadre du Programme « Etudes et travaux pour la réalisation et l’aménagement de 1000 hectares de périmètres à des fins agro-sylvio-pastorales et halieutiques au Bénin », financé par l’UEMOA avec une cagnotte de 3.781.890.000 F CFA. Le Programme, a-t-il précisé, couvre quatre principaux bassins rizicoles du Bénin que sont la commune de Malanville, pour ce qui concerne les huit (8) périmètres pilotes, avec une superficie de 400 hectares ; la vallée de l’Okpara à Tchaourou où sont aménagés 52 hectares de périmètres irrigués avec maîtrise totale de l’eau dans la localité de Kassouala ; les sites de Glazoué où sont aménagés 33,50 hectares du bas-fond Ayéwa à Riffo Kpota et 21,56 hectares du bas-fond Kakountonou de Wèdèmè ; A Zagnanado, le périmètre aménagé de Bamè couvre 46,8 hectares en maîtrise totale et partielle de l’eau ; à Dovi-Zounou, un périmètre de 55 hectares aménagé avec maîtrise totale de l’eau, puis à Covè, à Laïta-Cogbé, un aménagement de 84 hectares avec maîtrise totale de l’eau, informe-t-on dans les colonnes du site d’information gouv.bj.

Objectifs du projet et résultats attendus

Le Programme de l’UEMOA s’inscrit dans le cadre du plan de relance de la filière rizicole au Bénin. Il participe pleinement à la politique nationale d’adaptation au changement climatique, car contribuera à la maîtrise de l’eau, en toute saison, à des fins agricoles, a souligné Monsieur GOUDOU.Le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, se réjouit du niveau d’avancement global des travaux. Gaston Cossi DOSSOUHOUI entend mettre l’ensemble des producteurs bénéficiaires des aménagements en compétition afin qu’ils contribuent à l’atteinte de l’objectif du Gouvernement de produire un million de tonnes de riz d’ici les deux prochaines campagnes agricoles.Les principaux intervenants du Programme sont l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) en qualité de Maître d’Ouvrage et bailleur de fonds ; les ministères sectoriels représentés par le MAEP et le Ministère du cadre de vie et du développement durable et l’AGETUR, maître d’ouvrage délégué, qui exécute le Programme, en collaboration étroite avec le Comité de pilotage. L’AGETUR, représentée sur la mission par son Directeur Technique, Simon GOUDOU, a eu droit aux félicitations du Ministre de l’Agriculture pour la conduite des travaux qui donne espoir qu’en mars 2021, les travaux seront achevés et les ouvrages remis aux bénéficiaires.Le Ministre Gaston Cossi DOSSOUHOUI a également remercié l’UEMOA pour cette confiance faite au Bénin à travers la mise en œuvre de ce Programme. Il faut souligner qu’en dehors du périmètre de Laïta-Cogbé, tous les autres sites sont déjà exploités, en attendant la rétrocession officielle, a renchéri gouv.bj.

Relance agricole en Guinée, une centaine de PME financée

L’Agence de promotion des investissements privés (APIP-Guinée) en collaboration avec le Projet de développement agricole intégré en Guinée (PDAIG) a sélectionné une centaine de PME du secteur agricole, sur environ 500, portée par des jeunes âgés entre 21 et 35 ans, qui vont bénéficier d’un appui compris entre 5 000 $ et 15 000 $ pour se relancer et amortir le coût de la pandémie de la Covid-19. Le financement couvre entre 60 et 90% du coût du projet. L’initiative est financée par la Banque mondiale pour un coût de 1 million $.

Moctar FICOU / VivAfrik  

Laisser un commentaire