Maroc innovation : le premier salon de l’immobilier marocain, en mode virtuel avec « les samedis de l’IMMO »

0

A saluer cette première au Maroc, pays précurseur en matière d’innovation et de développement technologique. « Les Samedis de l’Immo », premier rendez-vous virtuel dédié à l’immobilier marocain. Ce salon a lieu du 6 au 9 mars 2021, à l’initiative de CFG Bank, en partenariat avec Injaz Solutions. Entièrement digitalisés en raison du contexte sanitaire actuel, cet événement de référence pour des offres immobilières exclusives, constitue l’occasion d’apporter des conseils et de proposer des offres exclusives aux futurs acquéreurs de biens immobiliers, indiquent CFG Bank et Injaz Solutions dans un communiqué conjoint, ajoutant que le concept du salon a été repensé pour aller à la rencontre des acquéreurs à travers une plateforme digitale qui allie simplicité et proximité. Confortablement installées chez elles, les personnes intéressées pourront facilement se connecter au « www.lessamedisdelimmo.com » en utilisant leur smartphone, leur ordinateur ou leur tablette pour visiter les stands interactifs du salon, obtenir de la documentation relative aux projets exposés, se renseigner à propos des solutions de financement et s’entretenir en chat avec un conseiller commercial dédié. Pour participer au salon, une simple inscription en ligne suffit via la page dédiée « www.lessamedisdelimmo.com ». Une fois sur le site, les visiteurs pourront avoir accès à tous les exposants et pourront se « balader » virtuellement de stand en stand. L’ouverture officielle des « Samedis de l’Immo » aura lieu le samedi 6 mars 2021 à 10H00 avec une conférence de présentation animée par M. Said Lahlou. Tout au long des quatre jours du salon, les visiteurs pourront accéder aux offres exclusives des exposants partenaires. Ils pourront également prendre contact en live avec des conseillers commerciaux et des experts, tous les jours de 10h à 19h, informe francemaghreb2.fr.

L’innovation digitale des startups au service de la relance économique

inwiDAYS célèbre, cette année, les startups qui se sont démarquées en 2020, participant à la réinvention de métiers et services adaptés au contexte sanitaire actuel. Grande annonce lors de cette édition : la signature d’une convention de partenariat avec la Banque Africaine de Développement. « La relance économique via l’innovation digitale : Quel futur pour les Startups Marocaines ? » est le thème choisi pour l’événement inwiDAYS organisé les 25 et 26 février dans un format digital adapté au contexte particulier de la crise sanitaire. Cette édition a ainsi été marquée par une annonce importante : la signature d’une convention de partenariat avec la Banque africaine de développement. Inwi et la Banque unissent ainsi leurs efforts pour identifier, accompagner et promouvoir les entrepreneurs porteurs de projets digitaux innovants et pérennes. La 9ème édition de inwiDAYS s’est clôturée par la consécration de 3 startups marocaines qui se sont distinguées en 2020 par l’innovation de leurs projets et leur soutien à la relance économique dans le contexte de la crise sanitaire. Les gagnants sont : le prix de l’impact positif de l’année : Santé Connect ; le prix de la meilleure startup à ambition africaine : ShipEx et le prix coup du cœur du public : ma, renseigne femmesdumaroc.com.           

L’innovation agricole au Sénégal reçoit un appui de l’UE et de la FAO

Créer un environnement plus favorable pour les innovateurs dans le domaine agricole, tel est l’objectif du projet de l’Union européenne (UE) mis en œuvre par la FAO dont le Sénégal va pouvoir bénéficier au même titre que huit autres pays dans le monde dont en Afrique de l’Ouest, le Burkina Faso. « Ce projet a pour objectif de renforcer les capacités des acteurs des systèmes nationaux d’innovation agricole en s’appuyant sur le cadre commun de travail développé par la Plateforme d’agriculture tropicale (TAP) qui est une initiative du G20 pour promouvoir l’innovation agricole sous les tropiques », indique aujourd’hui la FAO dans un communiqué. « Les autorités sénégalaises s’appuieront sur ce projet, pour renforcer les collaborations entre la recherche agricole, le conseil agricole et rural, les institutions nationales, les organisations non gouvernementales et les interprofessions », indique le texte. C’est le ministère de l’Agriculture qui sera chargé de sa mise en œuvre. Lancé à Dakar le 25 février 2021, le projet durera jusqu’en 2023, a-t-on appris de commodafrica.com.                

Moctar FICOU / VivAfrik 

Laisser un commentaire