Le FSC appuie le gouvernement du Gabon dans son processus de certification de toutes les concessions forestières d’ici à fin 2022

0

Forest Stewardship Council® (FSC) du Bassin du Congo, une organisation indépendante non gouvernementale à but non lucratif et créée pour encourager une gestion forestière écologiquement adaptée, socialement bénéfique et économiquement viable des forêts de la planète est déterminée à accompagner le gouvernement gabonais dans sa volonté de de faire certifier toutes les concessions forestières du pays d’ici à fin 2022. Le FSC qui s’engage à mettre à contribution son expertise technique pour que le gouvernement avance dans sa résolution vers la réalisation de cette ambition précise que cette initiative s’inscrit dans le cadre de son accord de coopération avec le MINEF.

« En effet, afin d’accompagner le processus de généralisation de la certification d’ici à 2022, le FSC a recruté deux nouveaux collaborateurs en la personne de George Akwah et de Esteban Toja », lit-on dans un communiqué de presse sanctionnant la première rencontre du FSC avec ces deux experts et parvenu à VivAfrik. Au cours de cette rencontre, le Forest Stewardship Council a également procédé à la publication de la Norme Nationale FSC de gestion forestière de la République Gabonaise.  

« La norme nationale FSC de gestion forestière révisée de la République Gabonaise s’applique à toutes les catégories d’unités de gestion forestière et notamment aux forêts naturelles et/ou en plantation », a-t-on notifié dans le texte.

Qui rappelle que « le processus de révision de la norme nationale de la République Gabonaise a débuté en 2015 et a consisté à l’adaptation des Principes et Critères FSC version 5-2 et en particulier l’inclusion d’indicateurs importants liés aux paysages forestiers intacts, au suivi du bois, aux droits des peuples autochtones et des communautés locales, et l’inclusion des indicateurs pour la certification des opérations à faible intensité de production et aux forêts communautaires ». 

Si l’on se fie au document du FSC, un groupe d’élaboration de normes, composé de représentants des chambres économiques, sociales et environnementales équilibrées a mené la révision à la suite d’un processus multipartite comprenant des consultations à la fois virtuelles et en face à face.

La norme nationale révisée a été soumise à des essais sur le terrain et à la participation des parties prenantes pour garantir son applicabilité. La norme nationale FSC Gabon rentrera en vigueur le 15 Mars 2021, ajoute le communiqué de presse.     

Dans le cadre de son partenariat avec le MINEF, le FSC va poursuivre la réalisation des activités liées au programme d’action conjoint au cours du premier semestre 2021. Il s’agit notamment de mettre en place un programme d’action (ou feuille de route) qui va guider l’action du Gouvernement pour la réalisation de son ambition de certification de toutes les concessions forestières, a précisé notre source qui fait allusion aux activités à venir pour le premier semestre de l’année en cours.

Le FSC prévoit également, à très court terme, réaliser plusieurs activités, toutes faisant partie du plan d’action conjoint MINEF-FSC. Il s’agit notamment de la formation des agents du Ministère des forêts ; de la formation des agents des autres Ministères concernés par la certification ; de la commission d’une étude sur la cartographie des Paysages Forestiers Intacts au Gabon et de la commission d’une étude auprès des parties prenantes et notamment de la société civile sur la généralisation de la certification en gestion durable des forêts. 

Dans le cadre du soutien au secteur privé, précise le communiqué de presse, le FSC va procéder à la mise en place d’un portail formation en ligne en Français et en Mandarin ; l’organisation d’ateliers de présentation de la norme Nationale et l’organisation d’ateliers pour les entreprises intéressées par la certification et notamment les opérateurs de la zone économique de Nkok.

La bonne nouvelle est que le Forest Stewardship Council peut compter sur le soutien de la Fondation Albert Premier de Monaco pour réussir sa mission. A ce propos, le document indique : « le FSC est heureux d’annoncer que la Fondation Prince Albert II de Monaco a gracieusement accepté de soutenir le FSC au Gabon en contribuant via un don de 240 000 euros sur 3 ans pour augmenter la visibilité de nos activités. Il s’agit notamment de participer à l’augmentation de la notoriété du FSC et de démontrer au grand public les bénéfices procurés par son système de certification ».       

A propos de The Forest Stewardship Council

The Forest Stewardship Council (FSC) est une organisation indépendante non gouvernementale à but non lucratif créée pour encourager une gestion forestière écologiquement adaptée, socialement bénéfique et économiquement viable des forêts de la planète. Selon la vision de FSC, les forêts de la planète doivent répondre aux droits et besoins sociaux, écologiques et économiques de la génération actuelle, sans compromettre ceux des générations futures. Le FSC est présent sur les 5 continents et il y a près de 200 millions d’hectares de forêts certifiées FSC dans le monde. Le Bassin du Congo abrite près de 5 millions d’ha de forêts certifiées dont 2 millions au Gabon. Le FSC a été créée en 1993 un an après le Sommet de la Terre de Rio par la volonté d’un groupe d’entreprises, d’associations environnementales et de représentants des droits sociaux. Face au constat alarmant de la déforestation dans le monde, sa mission fondatrice est la promotion d’un système de certification indépendant et performant qui garantit une gestion responsable de tous les types de forêts (boréales, tropicales et tempérées). Le FSC accrédite des organismes de certification indépendants qui auditent les entreprises désireuses d’obtenir la certification FSC sur la base de critères et référentiels préétablis.      

Moctar FICOU / VivAfrik                         

Laisser un commentaire