Sénégal : La start-up mLouma organise un atelier de restitution de l’évaluation Météo Mbay 2021

0

« Leader dans la création et la mise en œuvre de solutions digitales appliquées au secteur agricole sénégalais, mLouma a misé sur son outil de collecte et partage de données climatiques pour inciter les producteurs à tenir compte de ces données dans leur processus de prise de décisions et leur système de production à travers Météo Mbay ». C’est ce qu’affirmé, le directeur général de la start-up sénégalaise, Aboubacar Sidy Sonko lors de l’atelier de restitution de la campagne Météo Mbay 2020, jeudi 25 mars 2021 dans un hôtel de la place.

mLouma qui est une start-up spécialisée dans le développement de solutions web et mobiles dédiées au monde rural en général et à l’agriculture en particulier dispose de différentes plateformes : le Xam sa Mbay (plateforme de mise en relation des acteurs du monde agricole), le Louma du Savoir (plateforme d’e-learning pour la formation en agriculture), le Louma Mbay (marketplace permettant la vente en ligne de produits agricoles) et le Météo Mbay qui est une technologie de diffusion de l’information climatique utilisant la fonctionnalité USSD du téléphone mobile et même par voice, a détaillé M. Sonko.

A l’en croire, après une phase pilote concluante expérimentée durant les deux dernières campagnes agricoles au niveau de 20 réseaux de producteurs avec l’appui des projets Naatal Mbay et CINSERE de l’initiative Feed The Future, mLouma a bénéficié d’un financement de l’USAID pour mettre à l’échelle la technologie auprès de 20 mille nouveaux producteurs.

Il s’avère qu’accéder à temps et surtout savoir utiliser les prévisions météorologiques dans le processus de production qui étaient sont un vrai luxe pour seulement quelques agriculteurs privilégiés sont désormais à portée de la quasi-totalité des producteurs. « Météo Mbay vient démocratiser cet accès en impliquant les producteurs eux-mêmes dans le processus de collecte et partage des informations de pluies et dans la formation de leurs pairs », a-t-il confié.

Poursuivant son speech, le directeur général de mlouma estime que le pari est gagné. « Car, en 2020, Météo Mbay dispose d’une base de données de quelque 23.050 producteurs agricoles, parmi lesquels 19 592 utilisent les informations climatiques obtenues à travers l’outil Météo Mbay dans leurs systèmes de production agricole ».

En outre, 76 % des producteurs affirment que les informations climatiques reçues sont très justes !, selon valuation de la technologie Météo Mbay 2020 par le Cabinet Sattinfo, Janvier 2021.

Sous un autre registre, Abdou Khadre Pouye qui procédait à la présentation générale de mlouma a révélé que la start-up a déroulé une mission de formation auprès des organisations de producteurs partenaire pour les former sur l’utilisation des informations climatiques et les sensibiliser sur les changements climatiques. A la fin de la campagne agricole 2019-2020, renchérit-il, mLouma a déroulé une mission d’évaluation pour partager avec ses organisations partenaires les résultats de la campagne et leur permettre de donner leurs avis et suggestions par rapport à la plateforme Météo Mbay.

Toutefois, regrette le directeur général de la start-up sénégalaise, Aboubacar Sidy Sonko, « beaucoup de pistes d’amélioration restent à explorer pour outiller les producteurs agricoles au mieux, à travers le digital notamment ». D’où, la nécessité pour lui, d’organiser un atelier de restitution de l’évaluation Meteo Mbay 2021 organisé par mLouma. La rencontre a été pour les acteurs du secteur, un cadre de partage d’expérience et de discussion pour insuffler un peu plus de dynamisme à la chaîne de valeurs agricole sénégalaise.

L’objectif recherché à travers cette rencontre est de permettre aux participants de connaître les évolutions de mlouma depuis sa création. Hormis cet objectif, les initiateurs de l’atelier visent à partager les résultats de la campagne Météo Mbay 2019-2020 ; présenter les produits et services de mlouma ; permettre aux participants d’avoir une parfaite connaissance des plateformes de mlouma en général et avoir une bonne compréhension sur le modèle économique de Météo Mbay en particulier.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire