Deux sociétés australiennes s‘allient afin de créer un nouvel acteur majeur dans le secteur du lithium

0

Ce qui était dans l’air est désormais officiel. En effet, Orocobre et Galaxy Resources ont annoncé leur intention de fusionner pour former le cinquième producteur mondial de produits chimiques à base de lithium. L’opération est chiffrée à 3,1 milliards de dollars. La demande du métal blanc explose avec l’essor des ventes de voitures électriques.

Ainsi, face à la forte demande de lithium, certains acteurs mondiaux ont déjà recours à la consolidation de leurs actifs. Pour les compagnies présentes dans le lithium en RDC et au Mali, il est donc plus que jamais nécessaire d’accélérer les plans de développement afin de ne pas trop se faire distancer. Présentes toutes deux en Amérique latine, elles comptent mettre en place des synergies pour tirer un meilleur parti de la forte demande pour leurs produits.

Avec l’officialisation de cette fusion, lundi 19 avril 2021, le monde du lithium se structure un peu plus. Orocobre et Galaxy Resources sont toutes deux cotées à la Bourse de Sydney. Le patron d’Orocobre, Martín Pérez de Solay y voit « l’opportunité de créer un leader indépendant dans le lithium ».

La fusion vise à leur donner une force de frappe financière suffisante pour développer des projets lithium et pour profiter de l’explosion de la demande liée à l’essor des voitures électriques. En investissant dans les mines d’Olaroz et de Sal de Vida en Argentine et de James Bay au Canada, le nouvel ensemble assure pouvoir faire grimper sa production de carbonate de lithium, un ingrédient essentiel des batteries électriques, de 40 000 à 100 000 tonnes dans les prochaines années. D’ici à 2025, la production pourrait même atteindre les 135 000 tonnes.

« Le plan de fusion fera d’Orocobre l’actionnaire principal de la nouvelle entité avec 54,2 % du capital, le reste appartenant à Galaxy. Le nom du groupe ainsi créé n’a pas encore été dévoilé, mais l’actuel président de Galaxy en deviendrait le président non exécutif alors que Martín Pérez de Solay, PDG de Orocobre, prendra les rênes comme premier PDG », indiquent les deux compagnies dans un communiqué conjoint.

Pour sa part, M. Pérez de Solay a argué que « la fusion réunit des actifs et des équipes aux compétences et connaissances très complémentaires, avec une opportunité unique de créer une société indépendante leader dans le domaine du lithium. La fusion consolide la position du groupe combiné en Argentine et nous donnera une importante flexibilité opérationnelle, technique et financière pour offrir la pleine valeur de notre portefeuille combiné ».

Rappelons qu’Orocobre est active dans la production puis la transformation du lithium en Argentine, avec l’usine Olaroz destinée à fournir du carbonate de lithium. Quant à Galaxy Resources, elle produit du spodumène grâce à la mine MT Cattlin en Argentine, mais possède aussi dans le pays les projets Sal de Vida et James Bay.

En mars 2021, une évaluation économique préliminaire a révélé que James Bay (Argentine) aura une durée de vie de 18 ans et une production annuelle de 330 000 tonnes de concentré de spodumène, alors que Sal de Vida, dont l’étude de faisabilité a été publiée le 14 avril 2021, héberge des ressources de saumure de 6,2 millions de tonnes d’équivalents carbonate de lithium.

Signalons enfin que l’Amérique du Sud héberge de grandes réserves de lithium, mais l’Afrique veut aussi jouer un rôle dans ce secteur prometteur avec les réserves du Mali et de la RDC notamment. Le seul producteur du continent demeure néanmoins, pour l’instant, le Zimbabwe.   

Moctar FICOU / VivAfrik  

Laisser un commentaire