Les experts ivoiriens s’indignent de la déforestation galopante

0

La déforestation prend de plus en plus de l’ampleur en Côte d’Ivoire. Une situation qui oblige le président du Réseau des environnementalistes de Côte d’Ivoire (RECI), Sébastien Koné à déplorer, vendredi 7 mai 2021  à Abidjan la déforestation galopante que subit la Côte d’Ivoire depuis plusieurs années.           

« La quasi-totalité des forêts classées de la Côte d’Ivoire est en voie de destruction en raison des occupations illégales et des défrichements sauvages », a-t-il fustigé lors d’une rencontre des experts en gestion forestière et environnementale, faisant état de la nécessité de lutter contre la déforestation et la criminalité forestière dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Ainsi, le gouvernement ivoirien a décidé de prendre des mesures en vue de protéger la forêt et la faune. Il a mené des actions de sensibilisation et parfois de répression dans l’optique de la protection et la régénération du couvert forestier.

Sous sa houlette, une opération de plantation de plus de cinq millions d’arbres a eu lieu en 2020 en vue de lutter contre la déforestation, après la plantation en 2019, de plus d’un million d’arbres.

Signalons que le couvert forestier de la Côte d’Ivoire est fortement menacé de disparition. Selon des chiffres officiels, la Côte d’Ivoire, qui comptait 16 millions d’hectares de forêts dans les années 1960, compte aujourd’hui trois millions d’hectares de forêts.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire