Le projet de « Gouvernance des Pêches au Sénégal-GPS » vise à contribuer à la réduction des opportunités de la pêche INN, selon Dr Khady Diouf

0

« Les impacts à long terme du projet « Gouvernance des Pêches au Sénégal-GPS » sont bien définis. Il s’agit de la contribution à la réduction des opportunités de la Pêche illicite non déclarée et non réglementée (INN) et de commerce de produits de pêche illégaux au Sénégal mais aussi une contribution à une pêche plus durable au Sénégal et en Afrique de l’Ouest ». C’est ce qu’a affirmé, jeudi 27 mai 2021 à Dakar, Dr Khady Diouf, Coordonnatrice du projet « Gouvernance des Pêches au Sénégal-GPS » au Partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine en Afrique de l’Ouest (PRCM).

Mme Diouf s’exprimait à l’occasion du lancement du projet de gouvernance des pêches visant le renforcement de la lutte contre la pêche illicite non déclarée et non réglementée au Sénégal à travers l’amélioration de la gouvernance et de la transparence de la pêche.

Présentant le projet à travers un diapo, elle a laissé entendre que le Sénégal a amélioré le partage de l’information mais aussi la transparence et répond à des normes plus élevées de gouvernance de la pêche nationale et internationale.      

A travers cet objectif, plusieurs résultats sont attendus. « Des politiques de transparence et de traçabilité sont mises en œuvre et des critères de référence plus stricts sont respectés. A côté de ces politiques s’ajoute la mise en place de processus robustes et traçables pour l’enregistrement et l’octroi de licences aux navires. Enfin, la capacité de plaidoyer dans le pays est renforcée », a-t-elle détaillé.

En outre, explique Mm Diouf, les parties prenantes locales et internationales (par exemple, les OSC, l’UE, l’industrie, etc.) contribuent activement aux efforts déployés par le Sénégal pour respecter des normes plus strictes en matière de gouvernance des pêches et de lutte contre la pêche INN.

Ainsi, il est attendu de cet objectif, selon elle, des mesures prises visant à réduire les possibilités de pêche INN, les parties prenantes (Sénégal) sont en mesure de prévenir, de décourager et d’éliminer efficacement la pêche INN et enfin les acteurs internationaux telles que l’Union européenne (UE) prennent des mesures pour soutenir le Sénégal dans ses efforts de lutte contre la pêche INN.

A l’en croire, le Sénégal agit en tant qu’État du port responsable et s’engage activement auprès des parties prenantes nationales et internationales.

Signalons que le projet « Gouvernance des Pêches au Sénégal-GPS » est financé par la Fondation Ocean 5 à hauteur de 1 163 944 dollars (un million cent soixante-trois mille neuf cent quarante-quatre dollars), soit plus de 645 millions de francs CFA pour une durée de 3 ans.   

En effet, le ministère des Pêches et de l’Économie maritime du Sénégal, à travers la Direction de la protection et de la surveillance des pêches (DPSP), en collaboration avec le Partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine en Afrique de l’Ouest (PRCM), et les partenaires Environnemental JUSTICE FOUNDATION (EJF) et Trygg Mat Tracking (TMT), s’est engagé à œuvrer dans le cadre de ce projet ».

« Chacun des quatre partenaires portent la responsabilité finale de certains résultats mais la mise en œuvre des activités se fera dans un véritable esprit de partenariat, les partenaires contribuant là où ils ont une valeur ajoutée pour augmenter les résultats et les impacts. Un comité de pilotage du projet est installé et intègre le PRCM, TMT, EJF et le ministère des Pêches et de l’Économie maritime. D’autres partenaires comme les Organisation de la société civiles (OSC) locales, le secrétariat du FiTi et Oceans5 seront invités en tant qu’observateurs. La coordination et la gestion du projet seront assurées par le PRCM », a conclu la Coordonnatrice du projet « Gouvernance des Pêches au Sénégal-GPS » au Partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine en Afrique de l’Ouest.

Moctar FICOU / VivAfrik                                 

Laisser un commentaire