L’Italie accueille, cette semaine, le pré-sommet sur les systèmes alimentaires

0

Du 26 au 28 juillet 2021, Rome, la capitale italienne abrite le pré-sommet du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires qui préparera le terrain pour l’événement mondial de septembre 2021 en réunissant divers acteurs du monde entier afin de valoriser la puissance des systèmes alimentaires pour faire progresser les 17 Objectifs de développement durable (ODD). Le pré-sommet de trois jours rassemble des délégués de plus de 100 pays dans le monde.

Selon les Nations unies, les agriculteurs, en particulier les femmes et les populations autochtones, travaillent sans relâche pour mettre de la nourriture sur nos tables. La Vice-Secrétaire générale de l’Organisation des Nations unies (ONU), Amina Mohammed, a rencontré samedi 24 juillet 2021 des productrices sur un marché de producteurs à Circo Massimo, à Rome, en prévision de ce pré-sommet sur les systèmes alimentaires.

Des dizaines de stands ont été installés à proximité du lieu de l’événement des Nations unies, où les chefs d’État et les délégués se réunissent pendant trois jours pour discuter des moyens de transformer les systèmes alimentaires afin de lutter contre la faim, la pauvreté, le changement climatique et les inégalités.

Des représentants de l’ONU et des gouvernements ont fait le tour du marché pour rencontrer des agriculteurs avant de rendre hommage aux producteurs, en particulier aux femmes, pour leur rôle central dans les systèmes alimentaires.

« Les agriculteurs sont la force vive de nos systèmes alimentaires », a déclaré Mme Mohammed. « Comprendre leurs besoins et les défis auxquels ils sont confrontés permet de s’assurer que les solutions émergentes sont adaptées à leurs besoins », a-t-elle ajouté.

Organisé par le gouvernement italien, le pré-sommet se tient actuellement à Rome (du 26 au 28 juillet 2021). L’événement, qui est ouvert à tous ceux qui souhaitent participer, prendra un format hybride, avec une composante en personne complétée par un vaste programme et une plate-forme virtuels. À travers le pré-sommet, le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires réaffirmera son engagement à promouvoir les droits de l’homme pour tous et à garantir aux groupes les plus marginalisés la possibilité de participer, de contribuer et de bénéficier du processus du Sommet.

Sous la direction du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, le pré-sommet est un « Sommet des peuples » qui réunira des jeunes, des agriculteurs, des peuples autochtones, des acteurs de la société civile et du secteur privé, des chercheurs, des responsables politiques et des ministres de l’Agriculture, de l’Environnement, de la Santé, de la Nutrition et des finances, entre autres participants. L’événement vise à présenter les dernières approches scientifiques et factuelles de la transformation des systèmes alimentaires du monde entier, à lancer un ensemble de nouveaux engagements par le biais de regroupements d’action et à mobiliser de nouveaux financements et partenariats. Tout cela sera réalisé en favorisant un engagement diversifié de tous les horizons pour découvrir la plus large gamme de solutions et avoir un impact maximal, tous ensemble.

La Vice-Secrétaire générale, rejointe par Agnes Kalibata, l’Envoyée spéciale pour le sommet sur les systèmes alimentaires, a visité les étals des femmes productrices. Elles ont également pris la parole sur le marché et ont accueilli sur scène deux héros des systèmes alimentaires pour qu’ils partagent leurs histoires.

La visite avait pour but de sensibiliser à la contribution essentielle, mais souvent inaperçue, des femmes productrices et de souligner le besoin urgent de soutenir une plus grande résilience face aux chocs comme la pandémie de Covid-19, les agricultrices et les « agripreneuses » étant souvent freinées par un manque de ressources et d’accès à l’information.

« Soutenir les femmes avec les mêmes compétences, outils et formations est un moyen sûr d’améliorer les systèmes alimentaires », a déclaré la présidente de l’Organisation panafricaine des agriculteurs (PAFO), Elizabeth Nsimadala.

Moctar FICOU / VivAfrik                

Laisser un commentaire