La Fondation Sococim finance deux structures de développement au Sénégal

0

Bonne nouvelle pour la Ferme agro-écologique doomu Africa (FAEDA) et le Groupement d’intérêt économique (GIE) des agriculteurs et éleveurs de de Bargny. En effet, ces deux structures ont bénéficié d’un financement de 8 300 000 de la Fondation Sococim. Les conventions ont été signées lundi 26 juillet 2021 au siège de la Fondation à Rufisque.

Si l’on se fie à la Fondation, les deux projets ont été retenus après une longue procédure de sélection avec l’appui de la Rencontre des entreprises (RDE). Les projets ont reçu globalement une enveloppe de 8 millions trois cents mille (8 300 000 FCFA) de la Fondation Sococim. Il s’agit d’un financement sous forme de prêt sans intérêts, dont le but est d’accompagner les petits projets dans leurs initiatives d’agrandissement.

C’est ainsi que la Ferme agro-écologique doomu Africa (FAEDA) de Keur Massar a pu bénéficier d’une enveloppe de 4 700 000 FCFA. Son initiateur Ababacar Samb, un jeune ingénieur agronome qui a fait ses gammes dans le Programme des domaines agricoles communautaires (PRODAC) avant de lancer son propre projet. Il s’agit d’une ferme familiale de 600 m2 que le jeune, revenu d’une formation au Bénin, a relancé avec des activités avicoles et la culture maraîchère.

Fort des succès, l’ancien nominé de la fondation Tony Elumelu a décidé d’envisager l’extension en acquérant un site d’un hectare à Tassette dans la commune de Thiès. Avec le financement de la fondation Sococim, Ababacar Samb envisage d’investir dans le créneau de la production de pommes de terre dans un premier temps avant d’envisager un système intégrant l’élevage et d’autres produits maraîchers. Le projet prévoit la création de 5 emplois directs et 20 emplois indirects. Le prêt est remboursable sur 24 mois avec un différé de 5 mois. Afin d’assurer les succès des entrepreneurs et la fructification des financements, la Fondation Sococim entend poursuivre le partenariat avec la RDE pour « poursuivre l’effort de formalisation des jeunes entrepreneurs », a promis Mme Patricia Diagne, présidente de la Fondation Sococim.

L’autre bénéficiaire du financement pour un montant de trois millions six cents mille francs (3 600 000 FCFA) est le Groupement d’intérêt économique des agriculteurs et éleveurs de Bargny. Un GIE qui s’active dans la production de légumes. Dans un premier temps, explique Issa Thiombane, secrétaire général de ladite, une partie du financement sera destinée à l’achat de semences pour la culture du gombo, avec des objectifs de 5 récoltes pour cette période hivernale.

Après l’hivernage, les membres de l’association comptent s’inscrire dans les cultures maraîchères de contre saison, avec l’achat d’intrants et de motopompes pour faciliter l’alimentation en eau de leur champ situé dans les terres horticoles du pôle urbain de Diamniadio. Le prêt est remboursable dans une durée de 18 mois avec un différé de trois mois.

Moctar FICOU / VivAfrik

Avec sudonline.sn

Laisser un commentaire