Le Zimbabwe pourrait se doter de deux centrales solaires d’une capacité combinée de 185 MW

0

Bonne nouvelle pour les autorités zimbabwéennes et les promoteurs du secteur des énergies renouvelables dans ce pays d’Afrique où le déficit énergétique a fini de gagner du terrain. Ce déficit énergétique qui sévit au Zimbabwe depuis plusieurs années a obligé les entreprises du secteur minier vers l’autonomisation énergétique.

C’est dans cette optique que Zimplats, la filiale zimbabwéenne d’Impala Platinum Holdings a demandé l’autorisation de construire deux centrales solaires dans le pays, a-t-on appris du régulateur de l’énergie du Zimbabwe. Les deux installations auront une capacité totale de 185 Mégawatts (MW).

Dans le détail, notre source indique qu’une centrale de 105 MW sera construite à Ngezi, au sud-ouest de Harare où Zimplats possède des mines et deux concentrateurs. La seconde centrale de 80 MW sera installée à Selous, une ville voisine qui possède une fonderie et un concentrateur.

Rappelons que le secteur énergétique du Zimbabwe dépend de l’électricité fournie par ses voisins, le Mozambique et l’Afrique du Sud. En 2019, le pays a connu des délestages qui ont duré jusqu’à 18 heures par jour. Le pays produit actuellement 1 227 MW, ce qui est inférieur à sa demande de pointe de 1 400 MW.

L’ambition du gouvernement est de produire 100 MW d’électricité à partir de nouveaux projets d’énergie renouvelable d’ici à la fin de l’année 2021. D’autres sociétés minières prévoient également de produire de l’électricité à partir de l’énergie solaire.

Enfin, signalons que Zimplats importe son électricité de la centrale Hydroélectrique de Cahora Bassa au Mozambique. Il est copropriétaire de la petite société minière de platine Mimosa Mining Company avec Sibanye Stillwater. L’autorité de régulation de l’énergie du Zimbabwe n’a pas précisé si les demandes de licence pour les projets étaient approuvées.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire