L’ONU prédit une « catastrophe humanitaire » en Afghanistan

0

Il ne se passe plus un jour sans que la presse ne fasse état d’information inquiétante en Afghanistan. La dernière en date est l’alerte de l’Organisation des Nations unies (ONU) qui a indiqué, mardi 24 août 2021 qu’une « catastrophe humanitaire » attend les Afghans cet hiver si la communauté internationale ne fait pas de leurs vies une priorité en donnant des fonds pour fournir davantage d’aide dans le pays.

La directrice régionale adjointe du Programme alimentaire mondiale (PAM) pour l’Asie-Pacifique, Anthea Webb, a indiqué lors d’un point de presse en ligne depuis Genève, que l’organisation avait pu acheminer cette semaine en Afghanistan 600 tonnes de nourriture et venir en aide à 80 000 personnes dans le pays. Ce chiffre s’ajoute aux plus de 5 millions de personnes que le PAM a pu déjà aider depuis le début de l’année 2021.

Signalons que l’Afghanistan est tombé aux mains des talibans après une offensive fulgurante, avant même que n’expire le délai fixé par le président Joe Biden pour le retrait des derniers militaires américains, le 31 août 2021. L’ONU a appelé les talibans à garantir l’accès humanitaire.

Le PAM a appelé, mardi 24 août 2021, la communauté internationale à accélérer les opérations visant à mettre en place des réserves face à l’hiver qui approche.

Sur ce point, Mme Webb a déclaré : « habituellement à cette époque de l’année, le PAM est occupé à mettre en place des stocks de nourriture dans des entrepôts et au sein des communautés à travers l’Afghanistan, qui sont ensuite distribués aux familles afghanes dans le besoin avant qu’elles ne soient coupées par les brutales neiges hivernales ».

« Cette année, cependant, avec des niveaux de financement bas et des besoins croissants, nous risquons de manquer de notre approvisionnement principal – la farine de blé – dès octobre. Il ne nous reste que quelques semaines pour obtenir le financement nécessaire des donateurs et mettre en place les réserves alimentaires avant que les cols de montagne ne soient bloqués par la neige », a-t-elle dit.

« Une fois que la neige est là, il sera tout simplement trop tard pour aider la population afghane », a de son côté alerté le PAM, selon qui une personne sur trois souffre de faim en Afghanistan.

Au-delà du conflit, l’Afghanistan est en proie à une sécheresse sévère depuis plusieurs années, et la pandémie de Covid-19 a aggravé la situation humanitaire. « Nous savons comment prévenir une urgence alimentaire malgré les défis actuels – nous travaillons en Afghanistan depuis 1963, y compris sous le précédent régime des talibans. Pour l’instant, nous avons besoin de 200 millions de dollars (Ndlr : 170 millions d’euros) pour fournir une aide vitale avant qu’il ne soit trop tard », a conclu Mme Webb.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire