Le charbon porte à 5 % les émissions du secteur électrique

0

Les émissions mondiales de CO2 liées au charbon ont augmenté de 5 %. C’est du moins ce qu’a annoncé le groupe de réflexion allemand sur le climat Ember. A en croire ces experts, l’utilisation du charbon est en hausse dans le monde entier à la faveur de la relance économique post-covid-19. Cette croissance est notamment soutenue par l’augmentation de la demande mondiale d’électricité au cours de l’année 2021.

Mieux, la pause provoquée par la crise sanitaire n’aura pas duré. Les émissions de gaz à effet de serre des producteurs d’électricité sont reparties à la hausse depuis le début de l’année, dépassant le niveau d’avant la pandémie de Covid-19. C’est ce que montre une étude du cabinet britannique Ember publiée mercredi 25 août 2021. Elle analyse les statistiques de 63 pays représentant 87 % de la consommation d’électricité de la planète.

Les émissions mondiales du secteur de l’électricité ont augmenté de 5 % au premier semestre de l’année 2021 par rapport à la même période en 2019 avec l’augmentation de l’utilisation du charbon. En outre, cette augmentation des émissions coïncide avec une augmentation de 5 % de la production d’électricité au cours du premier semestre de 2020, relève l’analyse d’Ember.

Ember précise toutefois, qu’en Europe, les émissions ont diminué de 12 % et la production de charbon a également baissé de 16 % par rapport au premier semestre de 2019. Sur ce continent, la croissance des énergies renouvelables a empêché la production d’électricité à partir de combustibles fossiles malgré un rebond de la demande d’électricité.

Les pays d’Union européenne produiraient, selon Ember, 11 % de plus d’électricité issue de sources renouvelables qu’en 2019 – autrement dit, une augmentation de 52 TWh. « L’Espagne et les Pays-Bas n’ont constaté aucune augmentation de l’utilisation de combustibles fossiles [cette année], grâce à la croissance de leurs secteurs solaire et éolien. L’énergie éolienne générée par l’Espagne suffit à produire plus d’électricité que ses énergies fossiles », souligne, par exemple, le think-tank. 39 % de l’électricité produite en Union européenne proviendraient d’énergies renouvelables en 2021. Selon Ember, ces dernières resteraient ainsi, depuis l’an dernier, la première source d’électricité en Europe.

Contrairement à l’Europe, l’Asie a vu la production d’électricité à partir du charbon augmenter parallèlement à l’utilisation accrue des énergies renouvelables. L’utilisation du charbon a augmenté dans des pays tels que la Chine, le Bangladesh, l’Inde, le Kazakhstan, la Mongolie, le Pakistan et le Vietnam.

En Chine, la demande d’électricité a augmenté de 14 %. Les émissions du secteur énergétique chinois ont également augmenté dans les mêmes proportions, le charbon contribuant pour plus des deux tiers à l’augmentation de la consommation d’électricité. Selon les données de l’étude, au cours du premier semestre 2021, la production d’électricité au charbon en Chine a augmenté de 337 TWh, soit plus que la totalité de la production d’électricité au charbon en Europe. Le rapport indique que sans l’impact de la Chine, la consommation mondiale de charbon aurait diminué.

En Inde, deuxième consommateur de charbon au monde, près des trois quarts de l’augmentation de la consommation ont été couverts par l’énergie solaire, tandis que la production de charbon a augmenté de 4 %. Au Vietnam, les énergies renouvelables ont couvert la quasi-totalité de l’augmentation de la demande d’électricité. En revanche, la production au charbon a augmenté de 7 TWh, ce qui a entraîné une hausse de 4 % des émissions de CO2 du secteur de l’électricité.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire