Afghanistan : Des centaines d’enfants ont été séparés de leurs familles

0

Déclaration de la directrice générale d’UNICEF, Henrietta Fore, sur les enfants non accompagnés et séparés de leurs familles et évacués d’Afghanistan.   

New York, le 7 septembre 2021 – « Depuis le 14 août, des centaines d’enfants ont été séparés de leurs familles dans des conditions chaotiques, y compris des évacuations à grande échelle, dans et autour de l’aéroport international Hamid Karzai de Kaboul. Certains de ces enfants ont été évacués sur des vols à destination de l’Allemagne, du Qatar et d’autres pays. 

UNICEF et ses partenaires ont enregistré environ 300 enfants non accompagnés et séparés évacués d’Afghanistan. Nous nous attendons à ce que ce nombre augmente grâce aux efforts d’identification en cours. 

Je ne peux qu’imaginer à quel point ces enfants ont dû être effrayés de se retrouver soudainement sans leur famille alors que la crise se déroulait à l’aéroport ou qu’ils étaient emmenés par un vol d’évacuation.

Donner la priorité à l’intérêt supérieur de l’enfant

UNICEF est profondément préoccupé par le bien-être des enfants non accompagnés et séparés, où qu’ils se trouvent. Ils font partie des enfants les plus vulnérables du monde. Il est essentiel qu’ils soient rapidement identifiés et gardés en sécurité pendant les processus de recherche et de réunification des familles. Toutes les parties doivent donner la priorité à l’intérêt supérieur de l’enfant et protéger les enfants contre les abus, la négligence et la violence.  

Pendant les processus de recherche et de réunification, les enfants doivent bénéficier d’une prise en charge alternative sûre et temporaire, de préférence auprès de membres de la famille élargie ou dans un cadre familial. Le placement en institution ne devrait être envisagé qu’en dernier recours et de manière temporaire.

Les gouvernements des pays où les enfants non accompagnés et séparés ont des membres de leur famille devraient coopérer et faciliter la réunification et les voies de migration sûres et légales pour ces enfants si cela est dans l’intérêt supérieur de l’enfant. La définition des membres de la famille doit être suffisamment large pour que les enfants non accompagnés puissent être placés en toute sécurité chez des parents qui s’occuperont d’eux.

Assurer la sécurité des enfants non accompagnés

De même, les enfants qui se déplacent avec des adultes de confiance devraient rester avec eux si c’est dans leur intérêt supérieur. Séparer les enfants des adultes qu’ils connaissent et dont ils reçoivent des soins pourrait leur causer davantage de tort.  

Tous les enfants ont le droit d’être avec leur famille. Les parties impliquées dans l’évacuation et l’accueil des personnes fuyant l’Afghanistan doivent faire tout leur possible pour éviter que la séparation des familles ne se produise en premier lieu. Cela signifie qu’il faut assurer une bonne coordination entre les acteurs civils et militaires, établir un enregistrement de base des enfants et des familles, et vérifier les listes des vols.

UNICEF apporte un soutien technique aux gouvernements qui ont évacué les enfants et à ceux qui les accueillent. En ce moment, nos équipes sont sur le terrain à la base aérienne de Doha au Qatar et à la base aérienne de Ramstein en Allemagne, travaillant avec les autorités et nos partenaires pour enregistrer les enfants non accompagnés, leur fournir des soins et une protection appropriés, et soutenir la recherche de leur famille.

En Afghanistan, plus de 550 000 personnes ont été déplacées par le conflit, la majorité ces dernières semaines, et 10 millions d’enfants ont un besoin urgent d’aide humanitaire. Nous sommes très inquiets pour la sécurité et le bien-être des enfants non accompagnés et séparés à l’intérieur du pays. UNICEF et ses partenaires ont besoin d’un accès humanitaire sans entrave à toutes les parties de l’Afghanistan pour se faire une idée précise de leur nombre et de leur localisation. Cela sera vital pour leur apporter protection et services.

Maintenant et dans les jours à venir, il est impératif que toutes les parties et la communauté internationale se joignent à nous pour donner la priorité au bien-être des enfants à l’intérieur de l’Afghanistan ainsi qu’à ceux qui ont été évacués. »

Laisser un commentaire