La Semaine africaine du climat 2021 prépare le terrain pour une ambition régionale avant la COP 26

0

ONU Climat Infos, le 30 septembre 2021 – Les sessions thématiques virtuelles de la Semaine africaine du climat 2021 (ACW 2021) se sont achevées, contribuant à planter le décor d’une action régionale plus ambitieuse pour lutter contre les changements climatiques avant la COP 26 prochaine Conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui se tiendra à Glasgow en novembre.

Plus de 1 600 participants ont activement participé à cette réunion virtuelle, le gouvernement hôte d’Ouganda ayant convoqué les gouvernements de tous les niveaux de la région, ainsi que des dirigeants du secteur privé, des experts universitaires et d’autres parties prenantes clés.

Les deux prochains mois seront déterminants pour le succès de nos efforts collectifs en matière de changement climatique, ici en Afrique et dans le monde entier, a déclaré Patricia Espinosa, secrétaire d’ONU Climat, en s’adressant aux participants. Votre contribution est vitale pour ce succès… Nous avons besoin de vos idées transformatrices pour conduire ce qui, en fin de compte, doit être une décennie et un siècle transformateurs.

L’honorable Beatrice A. Anywar, ministre d’État à l’environnement, gouvernement d’Ouganda, a déclaré : Les événements que nous avons observés ne nous laissent pas d’autre choix que de nous concentrer sur l’accélération de l’action transformationnelle et sur la mise en œuvre de cette action dans le cadre de nos responsabilités communes mais différenciées. Je suis convaincu que l’engagement dont vous avez fait preuve pour participer à cet événement virtuel témoigne d’une volonté d’action audacieuse. Continuez sur cette lancée.

Les principaux organisateurs partenaires ont mené trois jours de discussions sur les thèmes nécessaires à l’élaboration de réponses efficaces contre le changement climatique :

. Le groupe de la Banque mondiale a examiné les approches économiques pour une reprise durable et verte.

. Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a exploré comment le risque climatique et les solutions climatiques remodèlent différents secteurs.

. Le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) a réimaginé l’avenir et s’est penché sur les comportements, les technologies et les financements qui nous y mèneront.

L’ACW 2021 a accueilli 190 intervenants dans 146 sessions virtuelles présentées en collaboration avec des dizaines d’organisations mondiales et régionales africaines.

Au cours de l’ACW 2021, la présidence britannique de la COP 26 a organisé une série de sessions préparatoires pour préparer la participation des délégués africains à la COP 26.

Janet Rogan, ambassadrice régionale de la COP 26 pour l’Afrique et le Moyen-Orient, a déclaré : La Semaine africaine du climat nous a permis d’établir de nouveaux partenariats et de renforcer les partenariats existants. Ce type de collaboration est fondamental si nous voulons réussir à maintenir l’objectif de température de 1,5 degré Celsius à portée de main et à nous adapter aux impacts actuels et futurs du changement climatique.

En effet, ce n’est qu’en travaillant ensemble que nous pourrons réellement contribuer à réaliser l’ambition de l’Accord de Paris, tout en étant conscients des opportunités et des défis uniques que cela représente dans la région. J’ai hâte de mettre à profit les conversations que nous avons eues au-delà de cette Semaine du climat et dans les semaines qui précèdent la COP 26.

Un rapport de conclusions de l’ACW 2021 sera publié en ligne au mois d’octobre et inclus dans un communiqué de haut niveau des Semaines climatiques régionales 2021. Prenant la place d’une réunion ministérielle, le communiqué sera publié avant la COP 26 et informera le segment ministériel de la conférence des Nations unies sur le changement climatique COP 26. Le communiqué présentera les résultats des trois Semaines régionales du climat de 2021 et sera présenté à la présidence de la COP 26 lors d’un événement spécial.

À propos de l’ACW 2021

L’ACW 2021 est accueilli par le gouvernement d’Ouganda et est organisé en collaboration avec des partenaires suivants : le Programme des Nations Unies pour le développement, le Programme des Nations Unies pour l’environnement et le Groupe de la Banque mondiale. Le soutien provient de partenaires régionaux, de l’Union africaine, de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (UNECA).                      

Laisser un commentaire