Sénégal : l’ASRGMV compte mettre en en place des Contrats plans territoriaux

0

L’Agence sénégalaise de la reforestation et la grande muraille verte (ASRGMV) a organisé, mercredi 27 octobre 2021, à Saly-Portudal (Mbour, ouest de Dakar) un atelier visant à partager et valider le modèle des Contrats plans territoriaux (CPT) en présence des maires des 17 communes traversées par la Grande muraille verte et des sept sous-préfets des arrondissements concernés.

Mieux, l’Agence sénégalaise de la reforestation et la grande muraille verte travaille sur la mise en place de ces contrats pour impliquer d’avantage toutes les parties prenantes de ce projet.

De l’avis du président du Conseil de surveillance de ladite agence, « l’idée de ces CPT émane d’une recommandation et d’une instruction du président de la République, Macky Sall, lors du Conseil présidentiel, indiquant qu’on mette en place ces contrats pour rendre visible et efficace l’action de l’ASRGMV ».

Cette instruction présidentielle est en cohérence avec la vision du Chef de l’Etat relative à la territorialisation des politiques publiques.

C’est pourquoi, selon Oumar Bâ, le président Sall a estimé que pour rendre plus efficaces les actions de l’ASRGMV, il faut procéder à une territorialisation et signer des CPT avec les collectivités territoriales, afin que les populations à la base puissent participer activement à la réalisation des objectifs assignés à la grande muraille verte.

« Les réalisations de la Grande muraille verte, notamment les objectifs de reforestation et de reboisement sont, jusqu’à présent, assez faibles aux niveaux national et international. Il fallait, par conséquent, changer de stratégie et de paradigme », a dit M. Bâ, par ailleurs maire de la commune de Ndiob (Fatick, centre).

A l’en croire, cette nouvelle démarche est un modèle que le Sénégal pourrait vendre au reste de l’Afrique. Oumar Bâ appelle aussi à territorialiser les travaux de la grande muraille verte pour faire en sorte que les populations à la base s’en approprient.

Pour sa part, le colonel Moussa Diouf, secrétaire général de l’ASRGMV, a expliqué que le modèle de contrats plans territoriaux qui va être validé permettra de contractualiser avec l’ensemble des 17 collectivités territoriales concernées pour leur confier la réalisation des activités à mener.

« L’ASRGMV va mettre au-devant l’ensemble des collectivités territoriales et les populations des zones ou des parcelles à reforester. Nous mettrons les moyens techniques, matériels et financiers à la disposition de ces collectivités qui, maintenant, sont totalement responsabilisées, à travers les CPT, à l’édification de la grande muraille verte », a assuré le colonel Diouf.

Moctar FICOU / VivAfrik                                     

Laisser un commentaire