Relance post covid : « le fonio peut jouer un très grand rôle pour relancer l’économie des pays africains » (Sanoussi Diakité)

0

La célébration de la  12e édition de la journée du fonio au Sénégal (dans la région de Kolda au sud du pays) est marquée cette année par un plaidoyer fort en faveur  de cette céréale millénaire d’origine africaine. Dans son allocution prononcée à l’occasion de la cérémonie officielle ce lundi 22 novembre,  Sanoussi Diakité, l’inventeur de la décortiqueuse de fonio a invité avec insistance les pays africains à intégrer cette céréale dans les politiques publiques   de développement.


 A en croire ce cadre de la communauté scientifique mondiale par ailleurs ancien directeur de l’ONFP du Sénégal, « le fonio peut jouer un très grand rôle pour relancer l’économie des pays africains fortement impactés par la pandémie de la covid 19 ». Car, « à l’intérieur du fonio, il y a de l’innovation ». En plus, « c’est des gains de marché pour nos pays parce que les produits partiront de l’Afrique pour inonder le monde. Le fonio, est la seule céréale africaine qui permet cela », a-t-il ajouté.

Toutefois, l’enseignant relève quelques défis liés à la production qui, selon lui, reste encore « très faible ». Au Sénégal, « elle ne dépasse pas les 5 000 tonnes par an », déplore-t-il. Ainsi, a-t-il profité de cette cérémonie pour lancer un appel à l’endroit des acteurs et des partenaires au développement pour qu’ensemble on puisse mettre en œuvre des stratégies pertinentes  capables de relever la production.

« Il faut qu’on arrive à 150 000 tonnes  dans un horizon de 5 ans », a-t-il plaidé.  C’est à partir de ce niveau de production que « le fonio pourra coûter moins cher et permettre aux unités de disposer de suffisamment de matière première à transformer, pour créer des richesses et des emplois », a-t-il soutenu.

Avant de saluer l’implication du PAM qui, de l’avis du professeur Sanoussi Diakité, aidera certainement à inscrire cette journée dans les agendas internationaux des agences onusiennes comme le PAM et la FAO.

Source: koldanews.com

Laisser un commentaire