Sénégal : Vers la fin du vol de bétail et aux conflits éleveurs-agriculteurs

0

La célébration de la Journée nationale de l’élevage à Dahra, dans le département de Linguère, a été l’occasion pour Macky Sall de promettre la fin au vol de bétail et aux conflits éleveurs-agriculteurs. Malgré toutes les mesures prises par le gouvernement dans le code pénal et le code de procédure pénale, avec la criminalisation du vol de bétail, les éleveurs continuent toujours d’être victimes de ce fléau qui a fini de paralyser le secteur de l’élevage.

A Dahra lors de la célébration de la 7ème édition de la journée nationale de l’élevage, les éleveurs ont rappelé au président de la République que le vol de bétail continue à paralyser le secteur de l’élevage. Ainsi, Macky Sall a invité la justice et les forces de défense et de sécurité à prendre toutes les dispositions nécessaires pour éradiquer définitivement ce phénomène qui constitue un goulot d’étranglement pour le secteur de l’élevage.

« Je m’engage à mettre fin à ce fléau ; ainsi, je demande au Général Moussa Fall (…) et aux autorités de la police de résoudre définitivement la question du vol de bétail », a déclaré Macky Sall devant les éleveurs.

Le président de la République a également déploré les affrontements constatés entre agriculteurs et éleveurs. Il annonce que le gouvernement prendra désormais toutes les mesures nécessaires pour mettre fin à ce désordre. « J’invite les deux parties à faire preuve de tolérance et de responsabilité », a déclaré Macky Sall.

Se prononçant sur les importations de génisses au Sénégal, il a confié que la subvention sera portée à 50%. C’est ce qu’a promis le Président Macky Sall, qui présidait la célébration de la 7ème édition de la Journée nationale de l’élevage.

A l’en croire, cette mesure s’inscrit dans le cadre d’un programme de modernisation spécifique des filières animales, pour réduire significativement les importations de lait au Sénégal, mais également de viande.

« C’est toujours dans cette perspective de consolidation, que je place le lancement officiel du premier recensement national de l’élevage du Sénégal, dont le but est d’avoir une maîtrise des données sur l’élevage. Ceci est indispensable à la gouvernance optimale du secteur», a déclaré le président de la République. La mise en œuvre réussie de ce recensement, indique-t-il, «exigera l’implication de tous les acteurs, notamment les organisations professionnelles, qui devront jouer un rôle de premier plan dans la sensibilisation des populations ».

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire