Madagascar, Mozambique et Malawi balayés par la tempête tropicale Ana et fait 46 morts

0

La tempête tropicale Ana a fait 46 morts à Madagascar, au Mozambique et au Malawi où la majeure partie du pays a été privé d’électricité ces derniers jours, selon des bilans publiés mardi 25 janvier 2022 par les autorités des trois pays. Ces inondations frappent des populations déjà « hautement vulnérables », déplorent l’Organisation des Nations unies (ONU).

Au Mozambique, la tempête tropicale a fait au moins 11 morts et une centaine de blessés a indiqué mercredi 26 janvier 2022 l’agence nationale de gestion des catastrophes. Lundi, le vent avait atteint une puissance de 100 km/h.                        

Les autorités avaient déjà fait état de deux morts mardi. Les pluies torrentielles se sont abattues principalement sur le nord et le centre de ce pays de plus de 31 millions d’habitants.

Selon l’agence de gestion des catastrophes, de nombreuses habitations ont été détruites et plusieurs axes routiers sont fermés. Le vent a également emporté des arbres et des pylônes électriques.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) avait averti mardi 25 janvier 2022 que la tempête pourrait affecter « des personnes très vulnérables qui ont récemment souffert de catastrophes naturelles et de conflits dans le nord du Mozambique ». Pour leur part, les autorités estiment que quelque 500 000 personnes pourraient être touchées dans les provinces de Nampula, Zambezia et Sofala.

La tempête Ana balaye une partie du sud de l’Afrique depuis la semaine dernière. Les inondations ont déjà fait une centaine de morts et d’importants dégâts matériels en Afrique du Sud, au Lesotho et à Madagascar. Le sud du continent africain se trouve en plein dans la saison cyclonique.

Au Malawi, où la tempête a fait 4 morts, les inondations soudaines ont forcé les compagnies d’électricité à cesser le fonctionnement de leurs générateurs. Depuis lundi 24 janvier 2022, la tempête tropicale Ana a plongé donc la majeure partie du pays dans le noir.

« Nous n’avons pas d’électricité depuis hier (Ndlr : lundi 24 janvier 2022) après-midi jusqu’à maintenant et nous nous plaignons parce que nous ne pouvons pas servir nos clients sans électricité », a expliqué Agness Mcherewatha, esthéticienne.

L’électricité a été coupée dans la plupart des régions du pays, les torrents d’eau transportant des débris qui ont fait tomber les lignes électriques, selon les déclarations de l’Electricity Supply Corporation of Malawi et de l’Electricity Generation Company.

« La panne d’électricité m’a beaucoup affecté car mon activité dépend de la disponibilité de l’électricité en permanence. C’est pourquoi je suis venu ici pour faire réparer mon générateur. Peut-être que lorsque le générateur sera réparé, je pourrai travailler et gagner de l’argent. Je demande instamment à ESCOM de rétablir le courant le plus rapidement possible », a pour sa part appelé Frank Sitima, homme d’affaires.

A Madagascar, la tempête tropicale Ana a provoqué de vastes inondations y compris dans la capitale Antananarivo, portant le bilan préliminaires des récentes pluies diluviennes à 34 morts et près de 30 000 personnes déplacées, a annoncé mardi 25 janvier 2022 le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU.

Selon l’agence onusienne, plus de 62 000 personnes ont été affectées dans sept régions, dont plus de 58 000 dans la région d’Analamanga, principalement dans les districts d’Antananarivo et de Renivohitra.

Plus de 35 000 ont été déplacées ou évacuées préventivement à Antananarivo dont près de 27 000 personnes au cours du seul week-end dernier (22-23 janvier 2022).

Selon l’ONU, le gouvernement malgache continue de procéder à des évacuations préventives à Antananarivo, qui est « en alerte rouge pour de nouvelles inondations, car le niveau des rivières augmente et atteint le seuil d’urgence ».

Moctar FICOU / VivAfrik