La BAD envisage de mettre en place une banque d’investissement pour les jeunes africains

0

Le président de la Banque africaine de développement (BAD) a profité de sa visite de 48 heures au Sénégal pour se rendre au siège de la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (DER/FJ) jeudi 27 janvier 2022 à Dakar où le Dr Akinwumi Adesina a été reçu par Papa Amadou Sarr, ministre délégué général de la DER/FJ.

Au cours de son allocussion, le président de l’institution financière africaine a réitéré sa volonté de lancer la Banque pour l’entreprenariat et l’investissement pour les jeunes africains. Une idée qui colle avec celle du chef de l’Etat Sénégalais qui vise à favoriser davantage l’entreprenariat des jeunes et des femmes avec des institutions fortes à l’image de la DER mais aussi l’objectif d’aller vers une mutation institutionnelle, une banque publique d’investissement pour les jeunes et les femmes du Sénégal.

De l’avis du Dr Akinwumi, la banque pour l’entreprenariat et l’investissement pour les jeunes africains devrait permettre à ces derniers de disposer davantage de ressources nécessaires au développement de leurs entreprises.

En Afrique, les initiatives pour pallier le sous-financement des jeunes entrepreneurs se multiplient. Suffisant pour le Dr Akinwumi Adesina, d’annoncer, jeudi 27 janvier 2022, la création prochaine d’une banque africaine dédiée exclusivement au soutien des jeunes entrepreneurs du continent.

Dans les locaux de la DER/FJ où il a tenu sa première rencontre, M. Adesina a déclaré que « le système bancaire traditionnel tel qu’il est conçu ne répond pas nécessairement aux besoins de financement des jeunes entrepreneurs. Il  nous faut donc créer un écosystème financier autour de la jeunesse pour leur permettre de transformer leurs idées en des projets finançables et viables ».

Papa Amadou Sarr, ministre délégué général de la DER/FJ qui a procédé à une présentation des résultats obtenus dans le cadre du Programme d’appui et de valorisation des initiatives entrepreneuriales des femmes et des jeunes (PAVIE) que soutient la BAD pour matérialiser sa vision des High Five destinée à transformer l’Afrique a laissé entendre que l’objectif de cette institution financière est de faire une alliance africaine autour du financement de l’entreprenariat pour les femmes et les jeunes. Et la DER/FJ qui accompagne déjà certains pays africains aidera d’autres Etats à développer leurs propres programmes gouvernementaux.

« Je veux que la DER soit l’exemple pour toute l’Afrique », a ajouté le président Akinwumi Adesina. Se disant satisfait du taux d’exécution des projets financés par la DER/FJ et des résultats qu’ils ont produits, le président de la BAD a promis d’augmenter les fonds alloués à la Délégation générale à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes. « Soyez assuré du fort soutien de la Banque africaine de développement », a-t-il dit.

Concluant son speech, Akinwumi Adesina a annoncé l’organisation dans la capitale sénégalaise d’un forum sur le financement des jeunes entrepreneurs africains. Cette rencontre, qui réunira des acteurs financiers du monde entier, sera évoquée au cours de son entretien avec le président de la République du Sénégal, Macky Sall.   

Moctar FICOU / VivAfrik