Intégration régionale et création de richesses en Afrique : La BAD mise sur infrastructures

0

En visite de deux jours à Dakar, la capitale sénégalaise, Dr Adesina Akinwumi a rappelé l’importance que la Banque africaine de développement (BAD) accorde aux infrastructures  gage d’une hausse conséquente des fonds alloués pour appuyer le développement des pays. A ce propos, il a indiqué qu’« il faut toujours aller là où les choses marchent ». En termes clairs, le président de la Banque africaine de développement a rappelé jeudi 27 janvier 2022 à l’importance des infrastructures dans l’intégration régionale et la création de richesses en Afrique.

« On ne peut pas réussir l’intégration régionale sans les infrastructures qui lient un pays à un autre. Nous avons construit avec les autorités sénégalaises et gambiennes le pont reliant les deux pays, un autre est en train d’être construit à Rosso, en Mauritanie pour le même but », a clarifié l’ancien ministre de l’Agriculture et du Développement rural du Nigeria qui intervenait lors d’une rencontre avec le secteur privé national dans le cadre de sa visite officielle de deux jours au Sénégal en présence du ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott.

Il y a beaucoup de choses à faire dans le domaine des infrastructures, a indiqué le président de la BAD, ajoutant que plusieurs réalisations ont été faites dans ce secteur. « Mais il faudra en faire encore, car elles sont un facteur de création de richesse », a-t-il insisté.                 

A l’en croire, le manque d’infrastructures est évalué entre 68 et 108 milliards de dollars (entre 40 000 et 63 000 milliards de francs CFA) par an pour l’Afrique. « Cela concerne surtout les domaines de l’eau, de l’énergie, de l’assainissement, du digital, des infrastructures portuaires et aéroportuaires. Il nous faut donc des infrastructures en grand nombre », a déclaré le Nigérian nommé président de la Banque africaine de développement le 28 mai 2015.

Il a fait savoir qu’en 10 ans, la BAD a injecté à hauteur de 40 milliards de dollars (plus de 2 000 milliards de francs CFA) sur les infrastructures dans le continent.

Il a cité les projets auxquels la banque a participé au Sénégal dans le domaine des infrastructures. Il s’agit, selon lui, du Train express régional (TER), l’aménagement de la zone de Diamniadio et la modernisation de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD).

Le président de la Banque africaine de développement a, en outre, souligné que la BAD travaille en grande partie avec le secteur public, qui réalise 90% de ses projets d’infrastructures, alors que le privé n’en réalise que 10%.

En visite de deux jours à Dakar, Akinwumi Adesina a assisté à une rencontre avec la Délégation de l’entrepreneuriat rapide des Femmes et des jeunes (DER), avant d’être reçu en audience au Palais par le chef de l’Etat dans l’après-midi du jeudi 27 janvier 2022.

Il visitera le TER à partir de Diamniadio et animera une conférence de presse à l’Institut Pasteur de Dakar, samedi 29 janvier 2022.

Moctar FICOU / VivAfrik