La CAE envisage exporter des fruits et légumes pour une valeur de 1,3 milliard $ d’ici à 2031

0

La Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) a récemment dévoilé un plan stratégique sur la période 2021-2031 ayant pour objectif de porter la valeur de ses expéditions de fruits et légumes à 1,3 milliard $. Cette enveloppe représente près du double du montant actuel tournant autour de 541 millions $.

L’Afrique de l’Est est, selon Ecofin, l’une des principales locomotives des expéditions africaines de fruits et légumes. Avec des pays comme le Kenya, la Tanzanie et l’Ouganda, la région compte renforcer son poids sur le marché mondial.

La région compte notamment augmenter la production en exploitant environ 55 millions d’hectares d’ici à la prochaine décennie, dont 45 millions d’hectares qui seront dédiés aux légumes, a indiqué le quotidien The East African.

Nos confrères soulignent que la région est-africaine entend également accroître les investissements et la coopération pour renforcer plusieurs maillons importants. Il s’agit de la recherche-développement, du conditionnement des produits, de la qualité des infrastructures d’exportation, de l’accès aux marchés et la coordination des politiques commerciales.

Parallèlement aux exportations vers le reste du monde, la CAE entend améliorer le commerce des fruits et légumes au sein de ses pays membres que sont le Burundi, le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda, la Tanzanie et le Soudan du Sud. La valeur des échanges intra régionaux est ainsi attendue à 25 millions $ d’ici à 2031 contre 10 millions $ actuellement.  

Christopher Bazivamo, secrétaire général adjoint de la CAE en charge du secteur productif et social a estimé que « les fruits et légumes représentent un segment important de notre agriculture en raison de la dimension transversale dans la contribution à la sécurité alimentaire, nutritionnelle et au développement économique. Ils génèrent ainsi de nombreuses opportunités pour la réduction de la pauvreté dans les zones rurales ».

Actuellement, la région exporte principalement vers l’UE qui absorbe près de la moitié des cargaisons. Le marché communautaire importe en moyenne pour environ 187 000 tonnes de fruits et légumes de la CAE dont les haricots, les avocats, l’ananas, les pois et les piments. 

Dans la zone, la filière fruits et légumes compte pour 20 à 36 % du PIB agricole. Le principal acteur régional est le Kenya.

Moctar FICOU / VivAfrik