La population malgache menacée par le Cyclone Batsirai

0

Alerte rouge sur la Grande île. En effet, un cyclone tropical se rapproche rapidement de Madagascar, mettant en danger des centaines de milliers de personnes. Les équipes de HI sur place se préparent à faire face à l’impact.

 Alors que l’arrivée de l’intense cyclone tropical Batsirai est prévue sur la côte est de Madagascar samedi 5 février 2022, avec des rafales atteignant les 175 km/h, selon le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC), la Grande île se prépare aux dégâts que vont causer ces intempéries.

Alerte verte cyclonique d’après la direction de la météorologie de Madagascar. Moins de 24 heures avant l’impact prévu, la menace du cyclone est encore vague et imprécise. Mais les populations doivent se tenir informées de l’évolution de la situation, renforcer les portes et les fenêtres, avoir un stock suffisant de bougies et de piles, et garder les médicaments et les papiers dans un endroit sec, précise-t-on encore.

Signalons que la saison des cyclones a commencé dans l’océan Indien. Aujourd’hui, le cyclone tropical Batsirai-22 se rapproche rapidement des côtes de Madagascar, après être passé près de la Réunion et de l’île Maurice. Avec des vents, ce cyclone est particulièrement dangereux et devrait évoluer en cyclone de catégorie 4 d’ici au 4 février 2022. Il devrait s’abattre sur la côte malgache samedi et traverser l’île sur un axe ouest sud-ouest.

Une situation qui oblige la population à rester à la maison, à ne pas sortir, juste pour faire des provisions. « On se prépare du mieux qu’on peut », a-t-on confié.

Le gouvernement malgache a déclaré l’état d’urgence et activé un plan national de contingence. Les autorités prévoient des précipitations intenses, des inondations, de violentes rafales de vent, des glissements de terrain et des coupures d’électricité, qui devraient toucher près de 595 000 personnes. Un tel choc pourrait laisser des centaines de milliers de personnes sans abri, exposées à un risque de blessures et privées d’accès à l’eau potable, à la nourriture ou à des services médicaux importants.

Les besoins liés aux précédentes inondations n’ayant pas été couverts, les communautés se retrouvent sous la menace d’une crise aggravée. Les personnes handicapées et les personnes âgées sont particulièrement vulnérables, car elles sont souvent laissées pour compte lors de catastrophes naturelles.

Dans le même sillage, l’Etat malgache a annoncé mercredi les mesures à prendre : vendredi 4 février 2022, les cours ont été suspendus dans tout Madagascar et les fonctionnaires ne travaillent pas. Pour le secteur privé, ce sera à l’appréciation de l’employeur. Les personnes vivant dans des habitations à risque – éboulements, zones basses -, doivent se préparer à quitter leur domicile.

Le cyclone tropical intense Batsirai va traverser Madagascar d’est en ouest, du samedi 5 au dimanche 6 février 2022. Il est prévu d’atteindre la ville de Farafangana, sur la côte Est, avec des rafales de 175 km/h pour ressortir vers le Menabe en passant par la capitale.

D’après Sonia Ray, chef de la communication au sein du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes, 540 000 personnes pourraient se retrouver sinistrées et 160 000 personnes déplacées après le passage du cyclone tropical.

« Le pire est à venir »

HI a déjà commencé à mobiliser ses équipes et les ressources disponibles, pour se préparer à l’arrivée du cyclone et contribuer à l’évaluation rapide menée par le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes. Les équipes de HI distribuent des plans de préparation aux urgences à leurs partenaires et aux communautés, afin de promouvoir les bonnes pratiques en matière de sécurité. HI prévoit également la distribution de biens humanitaires d’urgence déjà présents sur place, comprenant notamment des aides à la mobilité, des kits d’hygiène et des couvertures. Des mesures sont également prises pour évaluer et répondre aux besoins des personnes handicapées, avant et après le cyclone.

« Pour l’instant, on se prépare à de gros dégâts, » a annoncé Vincent Dalonneau, directeur pays de HI à Madagascar. « Il vaut mieux prévenir que guérir », a-t-il ajouté.

HI se prépare par ailleurs à apporter une probable réponse aux besoins en réadaptation, en santé mentale et en soutien psychosocial ainsi qu’en soutien financier, aux personnes les plus vulnérables, y compris les personnes handicapées. Ces mesures seront confirmées une fois que les besoins auront été évalués.

La Réunion, île française de l’océan Indien, comptait jeudi 3 février 2022 une douzaine de blessés en raison du cyclone Batsirai, mais « le pire est à venir », a alerté le préfet de l’île, car l’œil du phénomène météo passait à moins de 200 kilomètres des côtes dans la matinée, charriant des pluies diluviennes.

L’île a été placée en alerte rouge cyclonique mercredi 2 février 2022, imposant aux 860 000 habitants de se barricader.

Moctar FICOU / VivAfrik