Oxfam et Greenpeace accusent les milliardaires d’avoir pollué l’environnement

0

Les ONG Oxfam et Greenpeace se sont intéressées à l’empreinte carbone des milliardaires français à travers leurs actifs financiers. Dans un rapport publié mercredi 23 février 2022, les deux Organisations non gouvernementales (ONG) ont expliqué que 63 milliardaires émettent autant de gaz à effet de serre que la moitié de la population française. Face à l’ampleur de ces inégalités climatiques, les militants demandent la mise en place d’un Impôt sur la fortune (ISF) climatique.                   

Pour les deux ONG qui proposent la mise en place d’une taxe carbone pour les plus riches, ce n’est pas la première fois que l’empreinte carbone des milliardaires est pointée du doigt par les Organisations non gouvernementales. Mais cette fois, ce n’est pas leur style de vie, leurs croisières en yacht ou leurs « escapades » shopping en jet privé qui est visé. C’est leur argent. Selon Oxfam et Greenpeace, par leurs placements et leurs soutiens financiers envers certaines entreprises polluantes, « les milliardaires permettent et encouragent des projets émetteurs de gaz à effet de serre sur l’ensemble de la planète ». Résultat : un bilan carbone vertigineux.

« Les ultra-riches posent aujourd’hui une continuité de problèmes à la communauté : ils pilotent des entreprises généralement climaticides, bâtissant ainsi leur fortune sur des investissements qui sont nocifs au climat. Ils en tirent un mode de vie généralement nuisible à la planète et bloquent indirectement toute transition par l’intermédiaire des lobbies industriels », argumente Clément Sénéchal, chargé de campagne climat à Greenpeace France. « Les 15 millions de tonnes de CO2 que l’État est sommé d’éliminer d’ici à la fin de l’année, suite au jugement rendu dans l’Affaire du Siècle, se trouvent  d’abord dans les poches des milliardaires », ajoute-t-il.

Avec au moins 152 millions de tonnes équivalent CO2 en une année, le patrimoine financier de 63 milliardaires français émet autant que le Danemark, la Finlande et la Suède réunis.

À elles seules, les finances de la famille Mulliez, qui est à la tête du groupe Auchan, émettent plus que tous les habitants d’une région française comme la Nouvelle-Aquitaine. Un impact non négligeable qui pose la question de la participation des milliardaires aux nécessaires efforts de transition écologique selon les deux ONG qui militent pour une taxe carbone pour les plus riches. Un impôt sur la fortune spécifiquement dédié à l’adaptation au changement climatique.      

Moctar FICOU / VivAfrik