Le chef de l’Etat Sénégalais invite à gagner la bataille de la souveraineté alimentaire

0

Le président de la République du Sénégal a appelé ses concitoyens à gagner « au plus vite la bataille de la souveraineté alimentaire » pour être à l’abris des aléas de la conjoncture internationale alors qu’il adressé à ses concitoyens lors du traditionnel discours à la nation à la veille de la fête de l’indépendance du pays le 4 avril 2022.

Pour Macky Sall, il faut fournir un effort individuel et collectif et faire preuve de résilience en « gagnant au plus vite la bataille de la souveraineté alimentaire ». Il a aussi appelé à une mobilisation générale pour la valorisation des produits alimentaires locaux afin de mieux contenir les chocs sur les prix causés par la guerre en Ukraine.

« Considérant le risque élevé de pénurie et de flambée des prix en raison de la crise mondiale, j’appelle à une mobilisation générale pour accroitre et valoriser davantage nos produits agricoles, d’élevage et de pêche », a exhorté le chef de l’Etat.

Le président sénégalais a également détaillé avoir baissé les prix des denrées de première nécessité et augmenté la subvention du riz local pour aider les ménages. « Mais, pour être à l’abri des aléas de la conjoncture internationale, nous devons faire preuve de résilience en gagnant au plus vite la bataille de la souveraineté alimentaire. Ce sont des investissements massifs que l’État continue de consacrer à la modernisation et à la diversification des secteurs de l’élevage, de la pêche et de l’agriculture. Relever le défi de l’autosuffisance alimentaire, c’est aussi faciliter les échanges entre les zones de production et les marchés. »

« J’engage les forces vives de la nation, en particulier les jeunes, les femmes et le secteur privé, à s’investir davantage dans les chaines de valeurs de l’élevage, de la pêche et de l’agriculture », a insisté le président Macky Sall.

M. Sall a également relevé que l’indépendance n’est pas l’acte isolé d’un jour, mais un combat permanent, qui se gagne sur le front de la sécurité alimentaire.

« C’est ce qui ajoute à la souveraineté nationale un surcroit de liberté », a-t-il assuré, relevant la nécessité pour les populations de produire ce qu’elles consomment et de consommer ce qu’elles produisent.

« C’est le sens des investissements massifs que l’Etat continue de consacrer à la modernisation et à la diversification des secteurs de l’élevage, de la pêche et de l’agriculture », a-t-il insisté.

Il a rappelé que la hausse des subventions pour la campagne agricole et la filière riz local s’inscrivent dans cette perspective.

La fête de l’indépendance de cette année porte sur le thème « Les forces de défense et de sécurité et la résilience ».

Moctar FICOU / VivAfrik