Côte d’Ivoire : Des journalistes et professionnels de la communication formés sur la gestion des terres

0

Un communiqué diffusé à Abidjan, la capitale ivoirienne le 17 mars 2022 a fait état que le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Jean-Luc Assi, a présidé jeudi 17 mars 2022 à Abidjan, une formation des journalistes et professionnels de la communication sur les thématiques de la désertification, la sécheresse et la dégradation des terres.

Cette session de capacitation est organisée en prélude à la 15ème Conférence des parties de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification et la sécheresse (COP15) prévue du 9 au 20 mai 2022 à Abidjan. Cette COP15 sera organisée sous le thème : « Terres, vie, patrimoine d’un monde précaire vers un avenir prospère ». 

« L’objectif de cette formation est de permettre aux professionnels des médias de mieux s’imprégner des notions et contribuer efficacement à la sensibilisation des populations et opérateurs économiques et à la diffusion des informations justes sur les questions de gestion durable des terres », lit-on dans le texte.

« La bonne organisation et la réussite de la COP15 requièrent l’implication, la mobilisation et l’engagement de toutes les couches socioprofessionnelles, notamment des médias », a dit Jean-Luc Assi dans le document.

Selon Jean-Luc Assi, la COP15 qui va accueillir plus de 5 000 participants issus de 197 pays, sera marquée par deux grands événements. Notamment le sommet des Chefs d’État et le Sommet dit « Une seule planète ».

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable a, en outre, annoncé qu’au cours de la COP15, le Président de la République, Alassane Ouattara, présentera à ses pairs et invités l’initiative d’Abidjan appelée « Abidjan Legacy program », qui est une réponse de la Côte d’Ivoire à la mise en œuvre des résolutions de la COP15.

L’initiative d’Abidjan aura pour objectif de mobiliser entre 600 millions et 1 milliard de dollars auprès des bailleurs de fonds, lors de la COP15, pour restaurer les terres dégradées et augmenter durablement la production agricole en Côte d’Ivoire à l’horizon 2030-2050, a-t-on relayé dans le communiqué.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire