GreenCo dotée 15,5 millions de dollars pour ses activités de rachat d’énergies propres en Zambie

0

Dans un communiqué paru dans son site officiel et repris par l’agenceecofin.com, la société GreenCo a annoncé qu’elle va bénéficier d’un financement de 15,5 millions de dollars pour ses activités de rachat d’énergies propres en Zambie. Le financement lui sera octroyé par InfraCo Africa, le Fonds d’investissement danois pour les pays en développement (IFU) et l’Initiative de financement de l’électrification financée par l’UE (EDFI ElectriFI).

Cette annonce intervient au moment où, en Afrique subsaharienne, les besoins de financement du secteur énergétique dépassent de loin ce que peuvent offrir les finances publiques et des institutions de développement internationales. Le recours aux investissements privés étrangers est ainsi vital pour la bonne marche du secteur.

Rappelons que GreenCo est un négociant qui achète de l’électricité auprès de producteurs indépendants d’énergie renouvelable (IPP) et revend cette électricité aux services publics, aux acheteurs du secteur privé (tels que les utilisateurs commerciaux et industriels) et aux marchés concurrentiels du pool énergétique d’Afrique australe (SAPP). Selon l’agenceecofin.com qui cite le communiqué, GreenCo entend étendre les activités de sa filiale GreenCo Power Services, basée à Lusaka en Zambie, qui disposera de liquidités pour soutenir un portefeuille pouvant atteindre 110 MW d’énergies renouvelables.

« La réalisation de cette clôture financière nous permettra de soutenir un portefeuille allant jusqu’à 110 MW d’énergies renouvelables. Nous sommes extrêmement reconnaissants envers nos investisseurs et nos partenaires du gouvernement […] Nous sommes maintenant prêts à mobiliser d’importants investissements du secteur privé dans les énergies renouvelables, tout en renforçant les marchés nationaux et SAPP de l’électricité », a fait valoir le directeur des investissements de GreenCo, Pug Bennet.

De son côté, le ministre zambien de l’Energie, Peter Chibwe Kapala qui a commenté cette information a laissé entendre à Ecofin que « cette opération démontre l’engagement du gouvernement à créer un environnement propice qui attirera les investissements privés dans un marché de l’électricité ouvert, transparent et compétitif. Cet investissement soutiendra le développement par la Zambie d’un mix énergétique plus vert […] ».

Moctar FICOU / VivAfrik