Doublement des énergies renouvelables dans le monde pour 500 millions de personnes

0

Lancement du nouveau réseau énergie compact action avec des coalitions s’appuyant sur 600 milliards de dollars d’engagements pour soutenir l’accès et la transition énergétique, à commencer par le Nigeria, le Chili et d’autres pays.

Dans le contexte d’une crise énergétique mondiale et d’une aggravation de l’urgence climatique, l’ONU a franchi aujourd’hui une étape majeure pour catalyser l’action et le soutien à grande échelle nécessaires à la transition vers l’énergie propre, abordable et à émissions nettes nulles, avec le lancement d’un Plan d’action par une trentaine d’organisations leaders réunies sous «ONU-Énergie».

S’exprimant à propos de la triple crise énergétique, alimentaire et financière liée à la guerre en Ukraine, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a récemment indiqué que « nous pouvons capitaliser ce moment pour pousser au changement transformationnel dont notre monde a besoin » en ajoutant que « le moment est venu de transformer cette crise en opportunité », de travailler pour l’élimination progressive du charbon et autres combustibles fossiles, et d’accélérer le déploiement de l’énergie renouvelable et vers une transition énergétique juste, pour faire face à l’aggravation de notre urgence climatique.

Un réseau Energy Compact Action a également été lancé pour mettre en relation les gouvernements qui recherchent un soutien pour leurs objectifs d’énergie propre avec les gouvernements et les entreprises qui ont promis plus de 600 milliards de dollars pour soutenir ces engagements.

Dans ce sens, des coalitions ont été annoncées pour soutenir l’accès à l’énergie et la transition au Nigeria et dans la ville de Santiago, au Chili, illustrant ainsi le potentiel du réseau, ainsi que pour faire progresser ou élargir les coalitions soutenant l’hydrogène vert et un rôle plus important pour les femmes dans la gestion de la transition énergétique.

Le plan d’UN Energy jette les bases d’un travail collectif : Le Plan d’action UN-Energy à l’horizon 2025 déployé aujourd’hui définit un cadre d’action collective pour près de trente organismes Onusiens et internationaux – afin de tenir l’engagement qu’ils ont pris lors du Dialogue de haut niveau. Conformément aux étapes fixées dans la feuille de route mondiale, d’ici 2025, UN Energy s’est engagée à soutenir, faciliter et catalyser l’accès, entre autres, 500 millions de personnes supplémentaires à l’électricité et 1 milliard de personnes supplémentaires à la cuisson basée sur l’énergie propre, ainsi qu’une augmentation de 100% de la capacité des énergies renouvelables dans le monde, aucun nouveau plan d’énergie au charbon en cours après 2021, 30 millions d’emplois dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique ainsi que le doublement des investissements annuels dans les énergies propres à l’échelle mondiale.

Pour relever ces défis à grande échelle, le Plan a identifié sept domaines de travail prioritaires : 1) intensifier l’action collective d’UN Energy pour combler le déficit d’accès à l’énergie et assurer des transitions énergétiques justes et inclusives qui ne laissent personne pour compte ; 2) catalyser les partenariats multipartites en amplifiant les pactes énergétiques, y compris à travers le réseau d’action ; 3) accélérer l’élan, en menant une campagne mondiale pour l’action ODD numéro 7 ; 4) donner l’exemple, en écologisant les opérations des organisations d’UN Energy ; 5) la convocation d’un Forum mondial d’action annuel sur l’ODD 7 en marge de la Semaine de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre prochain ; 6) éclairer l’élaboration de l’agenda mondial en fournissant des contributions analytiques et des orientations politiques aux principaux processus intergouvernementaux ; et enfin 7) tirer parti des données, de la numérisation et de la visualisation pour renforcer le suivi, le suivi, la responsabilité et la communication des résultats. Le plan reconnaît qu’UN Energy doit puiser profondément dans les capacités de ses organisations membres et s’appuyer sur leurs activités et leurs réseaux qui seront essentiels pour opérationnaliser le programme défini, et que les organisations UN Energy devront mobiliser des actions transformatrices par un énorme réseau de diverses parties prenantes afin d’atteindre le niveau d’impact requis sur le terrain.

Le réseau d’action tirera profit des partenariats L’Energy Compact Action Network lancé aujourd’hui, avec le soutien de UN Energy, rassemble près de 200 gouvernements, entreprises et autres partenaires de la société civile qui ont pris des engagements volontaires en faveur des pactes énergétiques, afin d’orienter les investissements, le savoir-faire et les ressources vers la contribution à la réalisation des engagements pris.

A propos d’UN Energy : UN Energy rassemble une trentaine d’organisations qui sont des leaders mondiaux dans leurs domaines respectifs, couvrant ensemble tous les aspects de l’énergie et du développement durable. Travaillant avec plus de 190 pays sur des programmes et des services aux niveaux mondial, régional et national, les organisations d’UN Energy sont des partenaires clés pour toutes les parties prenantes travaillant à l’ODD numéro 7.

Membres (entités des Nations Unies) : FAO, AIEA, FIDA, OIT, FENU, CNUCED, UNDESA, PNUD, CEA, CEE-ONU, CEPALC, PNUE, CESAP, UNESCO, CESAO, CCNUCC, FNUAP, ONU-Habitat, UNICEF, ONUDI, UNITAR, UNOHRLLS, ONU FEMMES, PAM, OMS, OMM, Banque mondiale. Partenaires (entités non onusiennes) : IRENA, SEforALL.