Sénégal : La SONAGED SA va suppléer l’UCG dans la gestion des déchets solides

0

Ce qui était dans l’air est désormais officiel. En effet, les parlementaires Sénégalais ont examiné et voté à l’unanimité et sans débat, le 5 mai 2022 le projet de loi n⁰ 06/2022 autorisant la création de la société anonyme dénommée Société nationale de gestion intégrée des déchets (SONAGED SA). Il était porté par le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Hygiène publique, Abdoulaye Seydou Sow qui parle de motif de satisfaction.

A travers cette loi, le Sénégal entent améliorer le cadre de vie des populations via une meilleure gestion des déchets solides. L’organisme qui verra bientôt le jour devra assurer la continuité du service de gestion des déchets solides au Sénégal.

« La question des déchets de manière plus générale est devenue une question d’unité nationale, de consensus national. Il faut rendre hommage à celui qui est l’initiateur du projet, le Chef de l’État qui, dans le cadre du programme zéro déchet a décidé de faire franchir la question de la gestion des déchets, un autre pas après avoir négocié le projet PROMOGED, aujourd’hui, c’est la mise en place d’une société nationale qui va gérer  l’ensemble du territoire national en relation avec toutes les collectivités territoriales, la question des déchets », a déclaré le ministre à sa sortie de plénière.

Qui affirme qu’il s’agit avec l’adoption de cette nouvelle loi d’unifier la gestion des déchets et de tendre vers la création d’une activité économique au-delà de la question de la propreté.

Actuellement, ce service est assuré par l’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (UCG), créée par arrêté n° 01048 du 22 janvier 2018 et modifiée par l’arrêté n° 9160 du 21 avril 2020. La société sénégalaise sera transférée à la SONAGED, ainsi que tous les projets et programmes publics de gestion intégrée des déchets solides. Le ministre sénégalais de l’Urbanisme, de l’Habitat, et de l’Hygiène publique, Abdoulaye Seydou Sow a reconnu l’incapacité des dotations budgétaires de l’État à couvrir les charges de l’UCG. A l’en croire, le Sénégal s’achemine vers une  économie des déchets, ont souligné nos confrères d’afrik21.            

« C’est surtout pour qu’on aille vers une économie des déchets. C’est aussi assurer l’harmonie de la gestion des déchets qui est unifiée  qui a une seule ligne et en relation avec les collectivités territoriales en relation avec l’Association des Maires du Sénégal (…) il y va de la souveraineté du pays et de sa sécurité », a soutenu Abdoulaye Seydou Sow.

La SONAGED SA jouera ainsi le rôle de régulateur et de superviseur pour l’ensemble des projets et programmes de l’État en matière de gestion des déchets solides.

Moctar FICOU / VivAfrik