Côte d’Ivoire : Les populations du département de Tiassalé à l’école de la gestion de l’eau potable     

0

L’Organisation non gouvernementale (ONG) APPLOMD a organisé une session de formation axée sur la bonne gestion de l’eau au profit des populations du département de Tiassalé, bénéficiaires des branchements sociaux dans le cadre du projet de renforcement de l’alimentation en eau potable en milieu urbain (PREMU), ont été instruites sur la bonne gestion de l’eau. A N’douci, au total 887 foyers ont bénéficié des branchements sociaux.

S’exprimant en marge de cette session au foyer polyvalent de la ville de N’douci jeudi 5 mai 2022, le responsable de l’ONG, a fait part des difficultés que les populations éprouvaient pour avoir l’eau, avant d’indiquer que suite à des marches de protestation l’État a décidé de régler la question. Il s’est félicité de la volonté de l’État de fournir de l’eau potable aux foyers, y compris les plus démunis à travers des branchements subventionnés.

Poursuivant son allocution, Lazare Tagro a exprimé la crainte de l’État et de ses partenaires dont la Banque mondiale de voir des foyers ne pas pouvoir payer leurs factures. C’est pour éviter de telles éventualités, que le PREMU a initié la présente campagne.

Le patron de l’ONG APPLOMD  a, en outre, exhorté les populations de Ndouci, une petite ville située au sud de la Côte d’Ivoire et appartenant au département de Tiassalé, dans la région de l’Agnéby-Tiassa à consommer l’eau dont elles ont réellement besoin. Cela passe par le contrôle régulier du compteur d’eau et de la réparation de certaines fuites d’eau, même lorsqu’elles paraissent anodines.

S’adressant au public Lazare Tagro appelle au respect de certains gestes éco- citoyens, notamment, en signalant à l’entreprise qui gère l’eau toutes les fuites mais aussi en évitant de laisser couler l’eau du robinet pendant le bain ou encore lorsque l’on se brosse.

Moctar FICOU / VivAfrik