Sénégal : Le président de la CCIAD appelle les populations et les opérateurs économiques à visiter la FIARA 

0

« Je ne peux que faire un appel, demander aux opérateurs économiques, au peuple sénégalais, surtout la population de Dakar, de venir à la FIARA, épauler les producteurs et productrices ici présents ».

C’est par ces mots que le président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (CCIAD), Abdoulaye Sow, a invité, jeudi 9 juin 2022, les populations ainsi que les opérateurs économiques à visiter en nombre la Foire internationale de l’agriculture et des ressources animales (FIARA).

M. Sow s’exprimait à l’issue de sa visite des stands d’exposition et de vente de la 22e édition de FIARA, qui se tient au Centre international pour le Commerce extérieur du Sénégal (CICES).

« Le constat est qu’au-delà de la réussite de l’organisation, les exposants ont, cette année, beaucoup amélioré leurs produits surtout dans la présentation qui a toujours été leur péché », a-t-il témoigné.

Poursuivant son allocution, il argue : « J’ai aussi constaté que tout le Sénégal est représenté avec des produits spécifiques à chaque région (…), que les femmes transformatrices et les producteurs des régions ont fait l’essentiel. Mais également que la sous-région est bien représentée », précisant qu’il appartient maintenant aux Sénégalais de contribuer à booster ce secteur en s’appropriant le consommer local.

« Ils ont produit, ils ont emballé et puis ils ont exposé. Maintenant c’est à nous de faire en sorte de pouvoir maintenant consommer nos propres produits pour ainsi davantage participer au développement de ce pays en boostant les produits agricoles », a renchéri Ablaye Sow.

Pour qui, la Chambre de commerce « a pris contact avec les organisateurs pour faire prolonger la FIARA en invitant les exposants à la place de l’Indépendance afin de mieux vulgariser les produits ».

Pour sa part, le commissaire de la FIARA, Pape Abdou Fall a laissé entendre qu’« on en a discuté. Et on a convenu que chaque trois mois ou quatre, il doit y avoir une vitrine des produits agricoles issus du Sénégal, à la place de l’Indépendance ».

Selon lui, « plus 1.100 exposants de degrés divers », producteurs, transformateurs et structures d’appui, « ont pris part à ce carrefour de l’agriculture ouest-africaine » qu’est la FIARA. Cela témoigne, dit-il, « de l’engagement des participants envers cet événement qui est apprécié et demandé ».

Il a par ailleurs invité les populations et notamment la jeunesse à se mobiliser et à entreprendre dans l’agriculture, afin de réduire la dépendance du Sénégal et de l’Afrique, « mise à nue par la pandémie et la crise entre l’Ukraine et la Russie, pour jeter les bases d’une véritable souveraineté alimentaire ». 

Moctar FICOU / VivAfrik