Journée mondiale contre la Faim : 11 millions de personnes menacées par la famine au Sahel, alerte la Croix-Rouge belge

0

La Croix-Rouge de Belgique a alerté, mardi 14 juin 2022 que quelque 11 millions de personnes dont plus d’1,6 million d’enfants de moins de cinq ans sont menacés de famine au Sahel.

La Croix-Rouge belge a lancé cette alerte à la veille de la Journée mondiale contre la Faim qui sera célébré ce mercredi 15 juin 2022.

L’organisation humanitaire signale que de nombreux pays d’Afrique et notamment la région du Sahel qui englobe la Mauritanie, le Mali, le Niger ou encore le Burkina Faso, font actuellement face à la pire crise alimentaire de ces dix dernières années.

Chaque jour, environ 21 000 personnes meurent dans le monde de causes liées à la faim selon Arif Husains, économiste au Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies. Un chiffre effroyable aux multiples terreaux comme les conflits, les problèmes climatiques, la pauvreté et une répartition inégale des richesses.

Ainsi, éliminer la faim dans le monde d’ici à 2030, l’un des 17 Objectifs de développement durable (ODD) adoptés par la communauté mondiale en 2015 est l’objectif de la communauté internationale. Malheureusement, si pendant un temps le nombre de personnes victimes de malnutrition n’a cessé de régresser, il est en constante augmentation depuis 2015. Et à l’aune d’une pandémie sans précédent, au 21ème siècle, cet objectif « Faim zéro » est aujourd’hui plus que jamais compromis.

De l’avis de Félix de Marliave, représentant de la Croix-Rouge de Belgique au Sahel, le phénomène s’explique par la combinaison de différents facteurs tels que le réchauffement climatique et les violences parfois à caractère ethnique qui ont déjà entraîné le déplacement d’au moins 2 millions de personnes. A cela s’ajoute la crise économique, renforcée par les effets de la pandémie Covid-19 et par l’impact de la guerre en Ukraine.

Afin de venir en aide à ces populations, la Croix-Rouge de Belgique fournit une aide financière « en cash » aux familles déplacées ainsi qu’aux plus vulnérables. « Les familles peuvent ainsi répondre directement à leurs besoins, sans devoir vendre leur bétail ou puiser dans leurs économies », a ajouté Félix de Marliave.

A côté de cette aide financière, l’ONG a également mis en place des entrepôts communautaires où les familles reçoivent des céréales qu’elles peuvent aussi acheter à prix réduit. L’organisation humanitaire encourage par ailleurs les communautés à utiliser des semences adaptées aux changements climatiques, et soutient des mécanismes d’alertes météo comme aide à la décision pour les agriculteurs.

Enfin, la Croix-Rouge encourage les mères de famille à dépister la malnutrition aiguë chez leurs enfants en distribuant des « bandes de Shakir », ces bandes en PVC graduées de différentes couleurs, type mètre-ruban, qui mesure le périmètre autour du biceps et permet d’évaluer en un coup d’œil l’état nutritionnel des enfants.

Moctar FICOU / VivAfrik