Attribution de 30% des terres aux femmes : Les agricultrices Sénégalaises rappellent à l’Etat son engagement

0

C’est à Djilor Djidiack que les membres du Réseau national des femmes agricultrices du Sénégal ont rappelé, lundi 20 juin 2022, la promesse faite par l’Etat du Sénégal d’attribuer aux femmes au moins 30 % des terres documentées du pays.

« Il y a une volonté politique certes » pour le respect de cette promesse, a reconnu la présidente de ladite organisation relevant les « pesanteurs culturelles » et les « contraintes » à cause desquelles « les statistiques nationales liées à l’accès des femmes à la terre sont encore loin de cet objectif ».

Julie Cissé affirme que « des statistiques nationales liées à l’accès des femmes aux terres aménagées et documentées parlent de 13 % à 15 % ».

A l’en croire, les données représentent le pourcentage des terres attribuées aux femmes au Sénégal.

Rappelons que notre pays a signé un engagement pris en 2015 par les chefs d’Etat africains en faveur de l’octroi de 30 % au moins des terres aux femmes, selon un document du Réseau national des femmes agricultrices.

« L’Etat doit et peut mieux faire pour relever ce taux d’accès, car les femmes agricultrices participent activement au développement de l’agriculture et à la sécurité alimentaire de notre pays », a plaidé Julie Cissé.

Les femmes apportent une forte contribution à l’activité agricole et à la création de richesses en général, a-t-elle souligné, réclamant leur accès à la terre, aux financements destinés à l’agriculture, aux intrants et équipements agricoles.

« Les terres documentées, ce sont toutes les terres aménagées, dont l’Etat à connaissance, sur l’étendue du territoire », a précisé la présidente du Réseau national des femmes agricultrices du Sénégal, précisant que son organisation revendique 6 000 femmes membres réparties entre 300 groupements.

Moctar FICOU / VivAfrik