La marine béninoise se dote du matériel de transmission dans le cadre de lutte contre l’insécurité maritime

0

Les autorités du Bénin ont bénéficié d’un soutien de taille. En effet, dans le cadre du projet d’Appui à l’action de l’état en mer (AAEM) de la Direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD), le capitaine de vaisseau Jean-Léon Olatoundji, chef d’État-major de la marine nationale béninoise, a reçu le 14 juin 2022, du matériel de transmission adapté à la lutte contre l’insécurité maritime.

Lors de cette cérémonie, l’attaché de défense a également remis deux diplômes à deux marins formés comme officier chef de quart et BS Manœuvrier à l’École navale de Brest.

Rappelons que le Bénin est confronté à des menaces maritimes diverses dont la piraterie a atteint un niveau préoccupant en 2011. Toutefois, le pays prend des initiatives pour préserver son industrie maritime et notamment le port de Cotonou ne dépend pas en grande partie de l’économie nationale. La dernière initiative est l’adoption d’une stratégie dans laquelle le préfet maritime est le personnage central chargé de la coordination de l’action de l’État en mer. Le principal défi reste la mise en œuvre efficace de cette stratégie en commençant par le renforcement en personnel et en équipement des acteurs maritimes concernés.

Le matériel récemment réceptionné a été remis à la marine béninoise par le lieutenant-colonel Alain Magdelin, attaché de défense près l’Ambassade de France au Bénin. Il est destiné aux équipes de protection embarquées et aux équipes de visite, déployées par la marine béninoise dans la lutte contre la piraterie, la pêche illicite ou le narcotrafic.

Après une présentation du matériel par le capitaine de frégate Laurent Descat, coopérant marine et une allocution des autorités, l’attaché de défense et le chef d’état-major de la Marine Nationale béninoise ont signé le procès-verbal de cession.

Moctar FICOU / VivAfrik