L’enjeu de la sécurité alimentaire du voyage d’Emmanuel Macron en Afrique

0

Emmanuel Macron s’envole, ce lundi 25 juillet 2022, pour le Cameroun, première étape avant une visite au Bénin puis en Guinée-Bissau pour son premier voyage en Afrique depuis sa réélection.                                   

L’Élysée a fait valoir que le but affiché de cette visite est avant tout de nouer de nouveaux partenariats agricoles avec le Cameroun, première économie d’Afrique centrale, alors qu’une crise alimentaire, provoquée par la guerre en Ukraine, menace le continent.

Les investissements des entreprises françaises seront également au programme dans un contexte de forte concurrence, puisque le pays continue de renforcer ses liens avec la Chine, son premier fournisseur, et a récemment signé un accord militaire avec la Russie.

Le sujet de la crise alimentaire, conséquence de la guerre en Ukraine, sera au cœur du voyage présidentiel alors que les pays africains sont frappés par une forte inflation sur les produits de première nécessité.

En avril 2022, le chef de l’Etat a lancé avec l’Union africaine et l’Union européenne l’initiative «FARM» (Food & Agriculture Resilience Mission), visant notamment à augmenter le potentiel de production agricole du pays en difficulté.

Le but affiché par l’exécutif est de construire un partenariat de production entre l’Europe et l’Afrique et de renforcer des filières agricoles stratégiques pour « donner aux pays africains une perspective de souveraineté alimentaire, comme nous l’avions fait pour les vaccins », a-t-on expliqué dans l’entourage du chef de l’Etat.

Le Cameroun, première économie d’Afrique centrale et grand pays agricole, sera le « premier point d’application concret » du projet FARM. La France, qui envoie une grande délégation économique à Yaoundé, se dit prête à soutenir les secteurs des protéines végétales et de l’élevage (lait, viande…).     

Moctar FICOU / VivAfrik