Le Fonds africain de développement finance la lutte pour la sécurité alimentaire et la résilience Mozambique

0

Le Conseil d’administration du Fonds africain de développement a approuvé, le 14 juillet 2022 à Abidjan, un don supplémentaire de 5,6 millions de dollars en faveur du Programme de reconstruction d’urgence et de résilience mis en place au Mozambique après les cyclones Idai et Kenneth en 2019, a-t-on appris du site officiel de la Banque africaine de développement, afdb.org.

La même source relève que ce financement supplémentaire, qui relève de la Facilité africaine de production alimentaire d’urgence de la Banque, vise à renforcer la résilience des systèmes alimentaires du Mozambique en réponse à la crise alimentaire mondiale actuelle, aggravée par la guerre en Ukraine. Les ressources proviennent du Fonds africain de développement, le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement.

« Comme de nombreux autres pays africains, le Mozambique dépend pour l’essentiel, de l’Ukraine et de la Russie pour ses approvisionnements en céréales. Le pays a été touché par la hausse des prix des denrées alimentaires causée par la guerre en Ukraine et la pandémie persistante de Covid-19 », a relayé le site.

Qui ajoute que ce don va servir à fournir aux agriculteurs des semences certifiées adaptées au changement climatique, des engrais et des services de vulgarisation. Il va aussi aider à faciliter l’accès des agriculteurs aux intrants modernes et à soutenir les réformes politiques par le renforcement des institutions nationales avec du matériel de laboratoire. Il permettra aussi de superviser les marchés des intrants et les associations de négociants en produits agricoles.

Si l’on se fie à la même source, les semences qui seront fournies aux producteurs concernent le maïs, le soja et le sésame. La Banque prévoit également un financement complémentaire de 5 millions de dollars de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et de 2 millions de dollars du Fonds nordique de développement.

Le projet se situe dans le droit fil du Programme national de développement agricole et rural, du Mozambique qui vise à assurer la sécurité alimentaire, à relever les revenus des agriculteurs et rendre davantage rentables les chaînes de valeur agricoles et favoriser une productivité agricole compétitive sur les marchés et durable. Le projet s’inscrit également dans le cadre de l’initiative « Nourrir l’Afrique » de la Banque, de son Document de stratégie pays 2018-2022 pour le Mozambique et de la stratégie 2016-2025 de l’initiative « Des emplois pour les jeunes en Afrique ».

« À la mi-2019, le Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé un programme de reconstruction post-cyclone de 47 millions de dollars pour aider le Mozambique à restaurer ses moyens de subsistance, à reconstruire ses infrastructures socio-économiques et à relancer la production agricole après une série de cyclones dévastateurs qui ont tué des dizaines de personnes et en ont déplacé des milliers d’autres en Afrique australe. Le Malawi et le Zimbabwe ont également été durement touchés », a-t-on rappelé dans le site de la Banque africaine de développement.      

Moctar FICOU / VvivAfrik

Laisser un commentaire